Libye : faut il une intervention armée sur droit d’ingérence ?

Dmitry_Medvedev_with_Muammar_Gaddafi-2La question se pose aujourd’hui. Après les nombreuses révélations sur les exactions commises par les forces fidèles au Colonel Kadhafi contre les manifestants : faut il ou non l’intervention de forces armées étrangères en Libye pour protéger les populations civiles. Les derniers bilans humains de la révolution font état de plusieurs centaines de mort. Peut être  plus de mille. Sans compter les blessés. Jeudi un journaliste de Libération faisait même état de tirs de missile contre les manifestants libyens. Un véritable sommet dans l’horreur auquel la communauté internationale a répondu en menaçant les auteurs de ces massacres et le colonel Kadhafi de procès devant le Tribunal pénal international pour des faits peut être constitutifs de crimes contre l’humanité.

Droit d’ingérence ou légitime défense internationale ? Le débat agite les médias et les réseaux sociaux.

A Toulouse, l’élu Vert Philippe Goirand indiquait jeudi sur son blog que “le Lorsque des armes lourdes et des avions ont servi à massacrer la population libyenne, m’est revenue une belle expression oubliée qui avait pourtant fait débat il y a quelques années : le droit d’ingérence. Il faut espérer une issue rapide en Libye, sans intervention extérieure. Mais si la situation empire, il faudra porter cette idée, même si certains la trouvent éloignée de la non violence”. Une position relayée également à gauche par le socialiste Hugues Bernard également favorable à une intervention. Et exprimé par de nombreux anonymes sur les réseaux facebook ou twitter.

Le droit d’ingérence, terme créé par le philosophe Jean-François Revel en 1979, est la reconnaissance du droit qu’ont une ou plusieurs nations de violer la souveraineté nationale d’un autre État, dans le cadre d’un mandat accordé par une autorité supranationale.
Dans la pratique, au nom de l’urgence humanitaire, il n’est pas rare que le mandat soit fourni rétroactivement ; ainsi l’intervention de la France en Côte d’Ivoire en 2002 s’est faite initialement sans mandat de l’Organisation des Nations unies.
Les ingérences les plus récentes ont eu lieu au Kosovo, en Afghanistan, en Irak ou encore au Darfour.

(avec Wikipedia)

Photo CC/www.kremlin.ru. : rencontre entre le président russe Medvedev et le Colonel Kadhafi

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021