Une lycéenne toulousaine placée au centre de rétention de Cornebarrieu

800px-Manifestation_de_sans_papiers-MunhovenSelon plusieurs sources Kéziban a été emmenée mercredi après midi en centre de rétention à Cornebarrieu. Une “brigade spéciale” de gendarmerie l’aurait interceptée alors qu’elle se rendait au Lycée ce matin. Plusieurs associations demandent aujourd’hui sa libération et sa régularisation.

Selon le collectif Tournefeuille sans papier la jeune Keziban est arrivée en France en 2007 à 17 ans, avec son jeune frère, afin de rejoindre, son père, qui réside en France en toute régularité, à Cugnaux.

Dès son arrivée précisent ses soutiens, Keziban. entame une scolarité couronnée de succès. Elle obtient un Certificat de Formation Générale, un DELF (diplôme attestant de sa connaissance de la langue française) et son Certificat de Secouriste du Travail, en moins de 2 ans. et engage des démarches en vue de sa régularisation. Elle s’investit au sein d’une association de quartier, où elle intervient en tant qu’interprète turc/français.

Parallèlement, elle poursuit ses études au Lycée Françoise de Tournefeuille. Elle s’y fait remarquer par ses professeurs pour ses résultats et son dynamisme. Elle réussit à trouver toute seule un contrat de stage, pour valider son cursus.
Son sens des responsabilités et sa maîtrise de la langue la transforme rapidement en ‘pilier de famille, notamment pour son jeune frère encore mineur, pour lequel elle multiplie aussi les démarches.

“Malgré toutes ces preuves d’intégration attestant de la volonté manifeste de la jeune fille de vouloir rester en France” précise ses soutiens, la préfecture de haute Garonne délivre à son encontre un Ordre de Quitter le Territoire Français, en mai 2010.

Pour le collectif tournefeuille sans papier “Keziban risque donc de se retrouver isolée en Turquie, éloignée de sa famille proche et obligée d’interrompre ses études. Tout son projet de vie est anéanti. Keziban n’envisage pas son avenir ailleurs qu’en France”.

Photo CC/Paul Munhoven : Manifestation de sans papiers à Paris

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.