Toulouse, les agents de Pôle Emploi ne veulent pas faire “la chasse aux étrangers”

800px-Pôle_Emploi_LyonLes agents de “POLE EMPLOI refusent de devenir de simples auxiliaires de police” indique mercredi un communiqué de presse de l’intersyndicale SUD-CGT-SNU. Exaspérés, les agents ont décidé de saisir le Tribunal administratif de Toulouse pour contester une note du directeur régional de Pôle Emploi.
Dans cette note du 7 janvier 2011, “il est fait obligation aux agents, dans le dos des demandeurs, de prendre copie de la pièce d’identité du demandeur et de procéder à un contrôle de l’authenticité au moyen d’une lampe UV” indiquent les requérant.

La goutte qui fait déborder le vase. Les agents considèrent en effet “que leur mission ne saurait être assimilée à une fonction policière dans le cadre de la « chasse aux étrangers ».”

Avec la mise en application de ces mesures, les agents POLE EMPLOI considèrent se trouver “confrontés à des problématiques inextricables et refusent de devenir de simples auxiliaires de police”.

Photo DP/Lulu97417

4 Commentaires

  1. je recherche de travail et porqui j vou a habitar a toulouse j recherche de travail urgent

  2. Petite précision : les agents du Pole EMploi ont fait des grèves sur les conditions de travail, sur les conditions de réception à la chaine des demandeurs d’emploi, sur du suivi mensuel personnalisé non adapté à tous les demandeurs d’emploi.
    Aujourd’hui, si le REFI et les organisations syndicales attaquent le Pole Emploi, c’est sans appel à la grève, non, c’est uniquement pour pointer les dérives sécuritaires de notre structures.
    Que ce soit à l’époque de l’Assédic et de l’Anpe ou aujourd’hui de Pole emploi, les agents ont toujours vérifier l’identité de la personne, verifier que son titre de séjour était en cours et qu’il y avait bien une autorisation de travailler.
    Aujourd’hui, ce qui est mis en cause c’est le fait d’effectuer une copie de la pièce d’identité (à l’insu du demandeur d’emploi et alors que cela n’apparait sur aucunn de ces docuements..alors que la photocopies de la carte de sécu est mentionnée), de verifier si cette pièce est une authentique en la passant sous une lampe à UV (toujours sans que le demandeur d’emploi le sache)===nous sortons là de nos prérogatives puisque gràce à LOPPSI2 des agents seront assermentés, cela prouve bien qu’aujourd’hui ils ne sont pas assermentés à cette activité.
    De plus, si un agent à un doute sur la carte d’identité ou le titre de séjour, il ne doit rien dire à la personne mais remplir une fiche de doute (peut on appeler aussi délation)….

    et si je peux me permettre, il existe des travailleurs sans papiers qui cotisent -aussi étrange que cela puisse paraitre – et qui ne peuvent pas bénéficier de leur droit!!!!!!

  3. Les idiots utiles du capitalisme sont de retour. Les immigrés pèsent à la baisse sur les salaires pour le plus grand profit des patrons… elle est belle la gauche !!!!

  4. L’acces au marché du travail est LA condition sinéquanone pour une inscription comme demandeur demploi… A ce titre, la verification de la piece didentité semble logique et inevitable… Elle apour 2e but, je pense, deviter des cas de fraude (usurpation didentité…)… C le minimum dans un pays comme la France ou les demarches se font en majorité sur du declaratif… Je ne comprends ce mouvement de greve inutile… Dautres themes du metier seraient bcp plus credibles (surcharge de travaul, convocations mensuelles intutiles en labsence de travail a proposer…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.