L’APEC envisage une année 2011 favorable pour l’emploi des cadres en Midi Pyrénées

cadresL’APEC a présenté mardi ses “Perspectives de recrutement Cadres 2011 pour la région Midi-Pyrénées”. Après deux années de crise, l’APEC envisage pour 2011 une année favorable pour les cadres dans la région. Selon l’agence pour l’emploi “Ainsi les entreprises de Midi-Pyrénées interrogées par l’Apec prévoient de recruter entre 5.536 et 6.181 cadres sur l’ensemble de l’année, soit une hausse comprise entre + 3% et + 15% par rapport à 2010”. Par ailleurs note encore l’agence “10% d’entre elles prévoient une augmentation de leur effectif cadre, alors que 5% anticipent une réduction”. En 2010, 5.375 cadres avaient été embauchés soit 28% de plus qu’en 2009. Toujours selon l’APEC, ce sont les fonctions Etudes-R&D et Commercial qui devraient être les plus recherchées sur le marché de Midi-Pyrénées devant les autres fonctions. Ainsi, 34% des embauches de cadres seraient réalisées dans la fonction Etudes-R&D, et 28% dans la fonction Commercial.

En ce qui concerne les Secteurs, les Services serait le plus « porteur » pour les cadres puisqu’il représenterait 62% des opportunités. Juste derrière, les secteurs de l’Industrie et du Commerce correspondraient respectivement à 19% et 12% des recrutements. La répartition des profils devraient être cette année dans la lignée de ce que la région a connu depuis de longues années : Les cadres confirmés (54% des recrutements) seraient les plus recherchés, devant les jeunes cadres (23% des recrutements). Enfin, les cadres débutant ne devraient représenter que 23% du total des recrutements.

Avec ces perspectives, les entreprises de la région Midi-Pyrénées se révèlent dans la moyenne nationale. Mais dans la région, c’est, sans surprise, le département de la Haute-Garonne reste le plus favorable  : 15% des entreprises, indique l’APEC, prévoient d’augmenter la taille de leur effectif cadre, alors que 5% envisagent de le réduire

Au niveau national, les entreprises interrogées par l’Apec prévoient de recruter entre 169 000 et 181 000 cadres. Ces prévisions correspondraient à une augmentation comprise entre 3% et 10%, la fourchette haute “étant la plus probable”. Dans un contexte économique moins tendu, les entreprises reprennent confiance, et la prudence voire le pessimisme affichés un an auparavant sont moins fréquemment de mise. Certes, les aléas restent nombreux, mais la politique volontariste des entreprises en matière d’innovation porte ses fruits, et un cercle vertueux noué entre le marché de l’emploi cadre et les investissements, est à l’œuvre.

Photo © Christopher Hall – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.