Musique : 5 projets seront soutenus dans le cadre de Toulouse in Bikini

Cinq projets ont été retenus pour la deuxième édition de Toulouse in Bikini.
Un appel à projets, piloté par Avant-Mardi au titre de « Réseau régional des musiques actuelles », a été lancé auprès des associations organisatrices de concerts pour Toulouse in Bikini 2011. La commission chargée de la sélection des candidatures, en accord avec la Ville, a retenu cinq projets pour cette 2ème édition :
• Les Productions du Possible pour une soirée «Disco Monsters», rendez-vous mélangeant musique, danse, vidéo et grain de folie où le public sera relooké par Miss Pop et où le disco-groove-électro sera assuré par des artistes toulousains.
• Kalakuta Productions, avec une création de spectacle gastronomique et musical. Cette association organise régulièrement des concerts de jazz et musiques du monde.
• Shabaz, une association qui accompagne plusieurs artistes toulousains, proposera une soirée rock multi-sensorielle avec de nombreux groupes.
• Progrès_Son : connue pour son investissement rock and roll citoyen, cette association phare de la ville soutient la scène locale en organisant de nombreux concerts dont la Semaine du Rock.
• Qui cherche groove, une jeune association qui organise des concerts autour de l’esthétique funk et groove.

Créé par la Ville de Toulouse en 2010 pour développer les musiques actuelles, Toulouse in Bikini propose cinq soirées pendant l’année au Bikini.
La Ville finance – à hauteur de 6000 euros chaque soirée – cinq associations aux esthétiques musicales différentes pour l’organisation et la direction artistique de ces concerts. En contrepartie, les associations s’engagent à produire des groupes locaux et un plateau de qualité pour un prix d’entrée n’excédant pas 10 euros et à rémunérer les artistes selon les tarifs professionnels en vigueur. Les recettes des soirées vont à ces associations.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.