Tournoi des 6 nations : l’équipe de France gagne sans convaincre

800px-France_Irlande_02-11-2006-113 essais encaissés sur la pelouse du Stade de France face à l’Ecosse. 3 nouveaux essais encaissés lors du match Irlande France. La France a certes remporté ses deux premiers matchs dans le tournoi des 6 nations mais sans véritablement susciter l’admiration pour son jeu. A l’instar des italiens au football, le XV de France gagne sans toutefois montrer du jeu. Inquiétant ? Oui assurément. A la veille d’un Angleterre France décisif pour la victoire dans le tournoi des 6 nations, et à quelques mois de la coupe du Monde. L’équipe de Marc Lièvremont, fébrile, ne paraît toujours pas en mesure de se hisser dans le carré des 4 meilleurs équipes de la planète rugby. Face à l’Irlande, dimanche, seule la botte de Morgan Parra et un exploit individuel de Rougerie conclu par Médard ont permis au bleus d’éviter le naufrage. L’équipe de France, ça et là efficace ne paraît pas (encore) formée d’un collectif suffisamment soudé pour produire du jeu, en attaque, ou en défense.

Dimanche, les irlandais ont d’abord annihilé le jeu français. Heureusement, ceux ci ont finalement cédé au physique. Et les français ont eu de la chance. La chance d’un premier essai refusé. La chance de quelques fautes de main des irlandais et notamment de leurs attaquants. Et la chance de tenir dans les 5 dernières minutes de jeu alors que le fighting spirit irlandais battait son plein. Et il y a surtout les 3 essais encaissés ! 6 en deux matchs. Beaucoup trop pour des rencontres internationales. La sonnette d’alarme avait été tirée à l’automne face aux australiens.  Force est de constater que le staff tricolore n’a toujours pas réussi a trouver la solution à ce problème. Dans le même temps, le système de jeu français ne permet pas pour l’heure aux attaquants français de combler cette lacune par un jeu fulgurant et efficace au tableau d’affichage.

Le prochain match aura valeur d’étalonnage. En 15 jours de réglages et d’entraînements, la France est elle capable de gommer ses imperfections ? Pour réussir à contrer le 15 de la rose et éviter une déculottée semblable à celle reçue à l’automne, Lièvremont doit trouver la solution principalement tactique. Placement, association de joueurs et vivacité dans le jeu d’attaque.

Photo CC/TaraO : Le XV de France de rugby lors de France-Irlande du tournoi des six nations

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.