Haro contre les évaluations de CM2

jeune chinoisPosition quasi unanime des syndicats d’enseignants contre les évaluations des élèves de CM2. Dans un communiqué commun, les syndicats SNUipp-FSU 31, SE-UNSA31, SGEN-CFDT31, CGT Educ’action31, Sud Education31 dénoncent “un outil politique” destiné à mettre “en concurrence des écoles entre elles”. La FCPE 31 s’est joint à ce communiqué. Pour les syndicats de professeurs, ces évaluations ne présentent aucun intérêt pédagogique et “ne sont pas destinées à permettre aux enseignants d’améliorer les apprentissages”. Une position claire et particulièrement ferme de la part, unanime des syndicats.

Voici in extenso la position exposée dans ce communiqué.

“Depuis 2009, nos organisations n’ont pas changé d’avis, pas plus que l’ensemble de la communauté éducative, qui conteste depuis l’origine un dispositif mis en place à la va vite, dont l’un des objectifs manifestes était la publication des résultats des écoles. Ceci aurait eu pour effet une mise en concurrence des écoles entre elles, des personnels, des élèves. Les évaluations nationales qui ont débuté ce lundi ne constituent pas un outil pédagogique au service des élèves. Elles sont principalement un outil politique qui sert avant tout à piloter l’école par les chiffres : la statistique plutôt que le pédagogique”.

Par leur calendrier, leur contenu et leur notation, ces évaluations ne sont pas destinées à permettre aux enseignants d’améliorer les apprentissages, les réponses nécessaires aux difficultés des élèves ne peuvent être apportées ; elles sont de plus déstabilisantes pour les élèves et peuvent mettre les élèves les plus fragiles en situation d’échec. Le ministère ne peut plus continuer à ne pas entendre l’avis unanime de la communauté éducative et doit abandonner le dispositif en vigueur.

1 Commentaire

  1. Les faits : on force les instits et les élèves à finir le programme en décembre pour faire des évaluations sur l’ensemble du programme en janvier …. Et après on dira que les élèves n’ont pas le niveau… De qui se moque-t-on ? de vous et de nous ! Ces gens ont programmé une casse de l’école publique et favorisent le privé par tous les moyens. Voulez-vous des études à 10 000 euros par ans comme en Angleterre, pourrez-vous payer ? Moi pas . Mettons dehors cette secte ultralibérale en 2012 . Et en attendant refusons ces tests insensés. Un pouvoir ne peut rien contre des citoyens qui désobéissent pacifiquement . Moi j’ai mis un mot pour dire que je refuse que mon fils passe ces tests !On a le droit de refuser les ordres imbéciles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.