Marine Le Pen dirige le Front National et se positionne pour 2012

Sans surprise, Marine Le Pen a succédé ce week end à son père Jean Marie Le Pen à la tête du Front National. Bruno Bruno Gollnisch son rival malheureux n’a recueilli qu’un tiers des votes. Pour son premier discours celle qui fait une percée remarquée dans les sondages d’opinion a esquissé les idées d’un nouveau Front National et évoqué les élections présidentielles de 2012.

Avec un objectif désormais affiché : la prise de pouvoir. Marine Le Pen a tracé une feuille de route claire à ce propos “Au travail spectaculaire des éveilleurs doit maintenant, à compter de ce jour, succéder celui des bâtisseurs. Il faut maintenant faire du Front National un outil, un outil pour reprendre le pouvoir des mains de ceux qui ont traîné notre si beau pays jusqu’ici, dans l’état où il se trouve aujourd’hui”.

Du côté des idées, Marine Le Pen a dit souhaiter un état fort “Nous voulons mettre en œuvre une politique basée sur la remise en ordre de l’Etat-Nation par une souveraineté recouvrée”. Deux cibles traditionnelles, deux adversaires : l’UMP et le PS “Nous n’envisageons pas une démocratie comme un agglutinat d’individus déracinés et dissemblables participants à des élections pour élire des candidats interchangeables : Strauss-Kahn ou Sarko, l’euro ou l’euro, l’immigration ou l’immigration, les délocalisations ou les délocalisations, le chômage ou chômage… Nous voulons restaurer le cadre politique de la co-mmu-nau-té nationale.” ainsi souligné la femme forte de l’extrême droite française.

Vidéo Youtube/BFM/Toulouse7.com : Premier discours de Marine Le Pen à la tête du Front National

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.