le Liban en crise avant les résultat de l’enquête internationale sur l’assassinat du Président Hariri

Alors que la démission groupée de nombreux ministres libanais a entraîné le 12 janvier dernier la chute du gouvernement en place, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rappelé lundi que le processus judicaire du Tribunal spécial pour le Liban ne devait pas être lié au débat politique. Il a également appelé au dialogue et au calme.

Le Hezbollah, sur lequel pèsent des soupçons

« Le processus judiciaire indépendant ne devrait être lié à aucun débat politique. Il est important de ne pas préjuger du résultat de l’enquête », a déclaré le chef de l’ONU lors d’une conférence de presse à l’issue du Sommet mondial des énergies du futur qui se déroule aux Emirats Arabes Unis (EAU).

« Personne ne doit politiser le travail du Tribunal. Dans ce contexte, je souhaiterais souligner le besoin de calme, de dialogue et de respect des lois et de la Constitution du pays », a-t-il ajouté.

Selon la presse, 11 ministres libanais, dont dix appartenant au Hezbollah et à des formations alliées, ont démissionné le 12 janvier, précipitant la chute du gouvernement d’union du Premier ministre Saad Hariri. Cette crise politique est liée à l’enquête judiciaire sur l’attentat à la bombe qui coûta la vie au Premier ministre Rafic Hariri et à 22 autres personnes en 2005. Le Hezbollah, sur lequel pèsent des soupçons, nie toute responsabilité dans cette attaque et dénonce les investigations menées par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL).

« Je suis de près les développements de la situation au Liban. Je soutiens fermement le travail du TSL. C’;est un tribunal indépendant établi à la demande du gouvernement du Liban, avec un mandat du Conseil de sécurité de l’ONU », a souligné lundi Ban Ki-moon. « Je réitère mon soutien total au travail indépendant du TSL et j’ai totalement confiance dans son personnel », a-t-il conclu.

Le Conseil de sécurité a créé ce tribunal par la résolution 1757 du 30 mai 2007, avec pour mandat de poursuivre et de juger les auteurs et les commanditaires de l’attentat du 14 février 2005 qui a visé et tué à Beyrouth l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri et 22 autres personnes.

Partager

Articles Récents

Leucate – un homme violent détenait un véritable arsenal

A la suite d'une enquête pour violences et séquestration, les gendarmes de l'Aude ont saisi un véritable stock d'armes détenues…

2 août 2021

Météo – à quoi s’attendre cette 1ere semaine d’Août à Toulouse

Après un record de froid ce samedi au pied des Pyrénées et des chutes de Neige sur les sommets, le…

2 août 2021

Féminicide – ce que l’on sait du meurtre en Aveyron

A quelques kilomètres au sud de Rodez, dans le village de Calmont, une femme a été retrouvée morte et son…

2 août 2021

L’OR pour la France avec Jean Quiquampoix au pistolet 25 mètres

Jean Quiquampoix a remporté ce lundi matin la finale Olympique du pistolet 25 mètres. Une nouvelle médaille d'or pour la…

2 août 2021

Les laboratoires augmentent les Prix de leurs vaccins anti Covid19

Covid-19 : les laboratoires en profitent, les prix des vaccins flambent. Pfizer et Moderna ont augmenté les prix de leurs…

2 août 2021

En plein centre de Toulouse, un jeune de 24 ans poignardé dans le dos

Un jeune âgé de 24 ans a été pris en charge par les services d'urgence cette nuit en plein centre…

1 août 2021
janvier 2011
L M M J V S D
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Alertes-Newsletter Toulouse7.com

Archives