Internet : 8,8 noms de domaine pour 1000 habitants en Haute Garonne

Depuis le 20 juin 2006, chacun peut donner libre court à son imagination et déposer, à titre privé, le nom de domaine qui lui ressemble. Les internautes français se sont rués sur les noms de domaine et la moyenne nationale est aujourd’hui de 7,6 noms de domaine pour 1 000 habitants.

Logiquement, les départements les plus peuplés et urbanisés comptent le plus de noms de domaine.

Les départements franciliens tiennent bien entendu le haut du pavé avec une moyenne de 8,8 noms de domaine déposés par des particuliers pour 1 000 habitants. A eux seuls, les huit départements d’Ile de France concentrent 38% des noms de domaine déposés en France par des particuliers. Le département de Paris représente plus de 16% des titulaires particuliers de noms de domaine.fr. Il en va de même pour la région Rhône-Alpes et la région PACA, avec des taux très élevés notamment pour les départements du Rhône (69), de l’Isère (38), Bouches-du-Rhône (13), Var (83), Alpes Maritimes (06) où les infrastructures et l’accès au haut débit sont favorisés.

La présence de grandes métropoles dans certains départements favorise une moyenne élevée, par rapport à un taux inférieur sur la région en général.

La Haute-Garonne (31) affiche une moyenne de 8,8 noms de domaine pour 1 000 habitants alors que ses voisins comme l’Ariège (09), le Tarn-et-Garonne (82), le Gers (32),… en comptent moins de 6 pour 1 000.

Même constat pour les Pays-de-la-Loire et la Bretagne qui voient les départements de Loire Atlantique (44) et d’Ille-et-Vilaine (35) se hisser dans la moyenne haute par rapport aux autres départements limitrophes.

Même phénomène en Alsace avec un département du Bas-Rhin (67) très fort.

Là aussi, les infrastructures et l’accès au haut débit sont le reflet d’un développement économique certain.

Quelques exceptions qui affichent des moyennes hautes au regard de leur densité de population.

Les départements de Charente-Maritime (17), Dordogne (24), Savoie (73), Drôme (26), Vaucluse (84) font aujourd’hui leur apparition dans le peloton de tête. En effet, ce sont des départements moins urbains mais où les noms de domaines .fr ont été fortement demandés par des particuliers.

La France des noms de domaine apparait ici comme un baromètre extrêmement pertinent du développement et de l’accès à l’Internet en France. Les départements bénéficiant d’un développement économique fort ont des infrastructures et un accès au haut débit qui favorisent les usages de l’Internet pour tous.

À propos de l’AFNIC (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) : Association à but non lucratif, l’AFNIC est l’organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr et .re, suffixes internet correspondant à la France et à l’ile de la Réunion. L’AFNIC est composée d’acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet.

Partager

Articles Récents

Vins, Fromages et Airbus lourdement taxés aux Etats Unis

Les États-Unis imposent à partir de ce vendredi 18 octobre, pour 7,5 milliards de dollars de droits de douane supplémentaires…

18 octobre 2019

Grève à la SNCF, trafic perturbé à Toulouse

La circulation des TER et du RER subit de fortes perturbations, ce vendredi 18 octobre. Plusieurs syndicats de cheminots ont…

18 octobre 2019

5 Toulousains pour France Pays de Galles

La France affronte dimanche le Pays de Galles en quart de finale de la coupe du monde de rugby 2019…

18 octobre 2019

Nuages et pluies ce vendredi à Toulouse

Une masse nuageuse stagne ce vendredi 18 octobre sur Toulouse et le sud ouest de la France. Les prévisions météo…

18 octobre 2019

Française des Jeux début de privatisation

La Française des Jeux, détenue à 72 % par l’État, a annoncé le lancement de son processus de privatisation avec l’approbation…

18 octobre 2019

Un professeur de médecine Toulousain lauréat d’une prestigieuse bourse internationale

Dominique Langin, professeur à l'université, lauréat de la prestigieuse bourse ERC Synergy grant Directeur adjoint de l'Institut des maladies métaboliques et…

18 octobre 2019