La France refuse (encore) de critiquer le régime de Ben Ali

449px-Zine_El_Abidine_Ben_AliTrès active en Côte d’Ivoire, membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, patrie des droits de l’homme, la France n’envisage pas “de conseiller les autorités tunisiennes dans le domaine économique et social” vient de préciser le porte parole du Quai d’Orsay.

A l’heure où une vague de protestation sans précédent touche la Tunisie, le représentant du Quai d’Orsay était interrogé sur “la mort de Mohamed Bouazizi, dont l’acte a déclenché une vague de troubles sociaux” Le journaliste auteur de la question demande alors au représentant officiel de la diplomatie française “appelez-vous les autorités à étendre les droits économiques et sociaux des Tunisiens ?”

Voici la réponse officielle in extenso du ministère des affaires étrangères “Nous avons appris avec émotion le décès, hier soir, du jeune Mohamed Bouazizi. Nous continuons de suivre de très près la situation en Tunisie et souhaitons que les tensions, qui ne sont dans l’intérêt de personne, s’apaisent. Il n’appartient pas à la France, pas plus qu’à un autre Etat, de conseiller les autorités tunisiennes dans le domaine économique et social” .

Photo CC/Présidence de la nation argentine/Toulouse7.com : Zine El Abidine Ben Ali, President de Tunisie

6 Commentaires

  1. Le problème de la Tunisie, …c’est que la société civile ne joue pas son rôle..
    Quand dans un pays quelque chose ne va pas bien, il ne faut pas responsabiliser et incriminer uniquement l’état. Il faut aussi voir si le peuple n’a pas lui aussi une grande part de responsabilité, et qu’il cherche toujours à jeter la charge sur l’autre pour se disculper…
    La Tunisie a d’excellent hommes et femmes d’etat (formés a science-po, ena, polytechnique…) et une gouvernorat courageuse.
    …Malgré les quelques agitations… Ben Ali a décidé – avec beaucoup de patriotisme et courage- de continuer la construction des universités et des centres de recherche. La Tunisie préfère avoir des chômeurs diplômés que des chômeurs incultes. Les autres pays (plus riches en ressources naturelles) préfèrent eux fermer les universités et réduire les taux de réussite au bac…

  2. He hop, encore un copié collé ! Tu te foules pas vraiment toi

    Tes employeurs de Carthage te payent beaucoup trop. Mais la poubelle de l’histoire est ouverte sur toi et ceux que tu défend !

  3. Certes, la France n’ a pas à s’indigner de la manière de gouverner dans le domaine économique et social, néanmoins, avec la répression dans la rue et maintenant dans les maisons pour arrêter les chanteurs et les internautes, c’est scandaleux de ne pas le dénoncer.

    http://nouvelles.sympatico.ca/monde/nouvelles%20:%20monde%20:%20radio-canada/tunisie_un_rappeur_critique_et_un_blogueur_sont_arretes_par_la_police/56a07cc7

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/01/06/l-agitation-sociale-se-poursuit-avec-l-arrestation-de-cyberdissidents_1462100_3212.html

    Même si on sait que c’est le prix à payer pour la liberté d’expression, cela atténue un peu de notre souffrance lorsqu’on sent que quelqu’un ou un état nous comprend : ça aide à ne pas exploser tout simplement.
    C’est le sentiment de ne pas être écouté qui a déclenché ses suicides et ses affrontements.

  4. C’est normal, la France croit (enfin la France Officielle) que soutenir Ben Ali et sa bande de voleurs est dans son intérêt, la réalité est autre chose. La France s’isole chaque jour davantage, aujourd’hui une manifestation a éclaté à la banlieue sud de Tunis dénonçant (entre autres) la position officielle française.

  5. La France est un pays amis de la Tunisie francophone

    Plutôt que de critiquer le pays il faut au contraire le féliciter et l’encourager pour ses initiatives telles que la construction de plusieurs universités et le soutien à la poursuite des études supérieures ; ou encore le courage de nos politiques qui, lors des anciennes manifestations contre le chômage, ont appelé à la construction de plus d’écoles d’ingénieurs… En Tunisie presque chaque village a une Université : le pays a passé de 12 000 étudiants a 350 000 etudiants dont 60 % des filles.

    La Tunisie est devenu le pays d’1 million d’ingénieurs. Nos jeunes ingénieurs construisent aujourd’hui des Avions AIRBUS alors qu’avant ils ne faisaient que fabriquer des vêtements et des slips !!!.
    Je suis fier de lire dans la presse mondial sur les compétences tunisiennes qui travaillent dans les grands groupes (en Europe, USA…), dans les grandes universités, la Nasa…

    Scientifiquement, économiquement et technologiquement, la Tunisie est classé le 1er pays d’Afrique et du Monde arabe.

    D’après l’ONU, la Tunisie (sans ressources naturelles) est classée 1er pays arabe et 16 pays mondial !! en investissement dans le système d’éducation

    La Tunisie préfère avoir des chômeurs diplômés que des chômeurs incultes. Les autres pays préfèrent eux fermer les universités et réduire les taux de réussite au bac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.