Décès du resistant José Ramos

Voici son oraison funèbre signée du président du Conseil général du département de Haute Garonne « J’apprends avec une grande tristesse et une profonde émotion la disparition de José RAMOS. Républicain Espagnol, José avait fuit l’Espagne franquiste en 1939 lors de la Retirada, avant d’être interné dans différents camps français. Il avait ensuite rejoint les rangs de la Résistance et avait, par son courage, contribué à la libération de notre pays. C’est dans les maquis qu’il avait fait la connaissance d’une jeune agent de liaison, Conception, qu’il avait épousé lorsqu’elle était rentrée des camps de concentration où les nazis l’avaient déporté. José témoignait régulièrement de sa vie et de son engagement, notamment au Musée Départemental de la Résistance et de la Déportation. Il participait aussi aux voyages de mémoire des lauréats du concours de la Résistance que le Conseil Général organise tous les ans. En ces moments de peine, je veux adresser à sa femme, sa famille et ses proches l’expression de ma solidarité dans l’épreuve qu’ils traversent et les assurer que le Conseil Général restera fidèle à la mémoire de José RAMOS en continuant de s’impliquer pour la transmission de la mémoire conformément à l’exemple que nous a offert José RAMOS pendant toutes ces années passées à ses côtés. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.