Soupçons de fraudes au Conseil régional

C’est l’hébdomadaire catholique la Voix du Midi qui a révélé l’affaire jeudi. Selon ce journal, le procureur de la République de Toulouse a ouvert une enquête préliminaire visant des faits de surfacturations sur des marchés publics. C’est une plainte d’un ancien agent de l’institution qui a entraîné la mise en marche de la procédure. Selon le Procureur de la République, cité par les agences de presse, “Le Conseil régional apparaît en toile de fond mais aucun élu n’est en cause”. Le représentant du ministère de la justice aurait également précisé que ” ce n’est pas l’affaire du siècle”.

L’enquête a été confiée au SRPJ de Toulouse. Selon les éléments de la plainte initiale, un service du Conseil régional se serait prêté à des surfacturations sur des marchés publics en échange de chantiers gratuits à leur domicile. Le service visé serait le service logistique.

Pour l’heure, Martin malvy, le président du Conseil régional et ancien ministre de François Mitterrand n’a pas officiellement réagi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.