Révolte des passagers du Vol Toulouse-Casablanca : la compagnie Jet4You s’explique

800px-LKPR_sever_200385 personnes sur un total de 121 passagers ont bloqué durant toute la nuit de samedi à dimanche matin le vol Toulouse-Casablanca prévue décoller à l’heure le samedi 04/12 à 22H35 local. Les passagers entendaient protester contre l’ajout d’escales à Bordeaux et Lyon. Les passagers ont empêché l’avion de décoller et donc de prendre en charge les passagers de Bordeaux dont l’avion ne pouvait décoller “suite à une ingestion d‘oiseaux à l’atterrissage” a précisé la compagnie via le service de presse de l’aéroport de Toulouse Blagnac.

Le secrétaire d’Etat aux Transports a condamné l’action des passagers qui ont refusé toute la nuit de quitter l’avion et demandé qu’une enquête soit diligentée.

La compagnie Jet4You a également tenu à préciser sa position. “En raison d’un « bird strike » (phénomène d’ingestion d’oiseaux relativement courant à proximité des aéroports), au moment de l’atterrissage du vol Casablanca-Bordeaux 8J2830 du 04 décembre 2010, l’avion devant ensuite opérer les vols « Bordeaux – Lyon » puis « Lyon – Casa » a été cloué sur le tarmac de l’aéroport de Bordeaux Mérignac pour des raisons techniques inhérentes au « bird strike »” explique la compagnie.

“L’ensemble des passagers devant faire le trajet Lyon-Casablanca ont été pris en charge par l’avion en provenance de Genève au cours duquel les passagers ont témoigné de leur solidarité envers les passagers lyonnais au regard d’un incident courant dans le secteur aérien et indépendant de la volonté de la compagnie” a encore souligné Jet4You.

Le commandant de Bord, “face à cette situation de chantage sans précédent, et considérant comme potentiellement dangereux d’opérer le vol avec des passagers survoltés et pouvant présenter un risque de sécurité au cours du vol et pour les autres passagers, a décidé d’annuler le départ du vol et en a informé les passagers et les autorités” a estimé la compagnie aérienne. “Ceci en totale conformité avec la réglementation internationale en vigueur et notamment la Convention relative aux infractions et à certains autres actes survenant à bord des aéronefs signée à Tokyo le 14 Septembre 1963” a précisé Jet4You.

Photo CC/Ondřej Franěk/Toulouse7.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.