Continental Airlines jugé responsable du crash du Concorde

La compagnie aérienne a annoncé son intention de faire appel d’un jugement de premier instance qualifié “d’absurde”. En juillet 2000, le crash du Concorde d’Air France à avait fait 113 morts. Le tribunal correctionnel de Pontoise dans la banlieu parisienne, a jugé qu’un DC10 de la compagnie Continental Airline est la cause de la catastrophe. Ce DC 10 avait perdu une lamelle d’une quarantaine de centimètres sur la piste de décollage du Concorde.

L’un des employés de la compagnie américaine a été condamné à 15 mois de prison avec sursis. Ce salarié a été jugé fautif pour avoir mal fabriqué et fixé cette lamelle.

La compagnie américaine est en outre condamnée à une amende de 200.000 euros et des dommages et intérêts évalués à 1 million en faveur d’Air France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.