Média : Alexandre Bompart quitte Europe 1

A 38 ans seulement, le jeune mais talentueux patron d’Europe 1, Alexandre Bompart quitte la direction de la radio pour celle de la Fnac a indiqué mardi le site le figaro.fr

Il l’a annoncé mardi à ses employés dans les locaux d’Europe 1, « C’est bien à vous tous que je pense aujourd’hui. Vous avec qui j’ai vécu une aventure hors du commun » leur a-t-il lancé dans un discours emprunt d’émotion. Arrivé en 2008 à 35 ans à la tête de la station de radio à laquelle il se disait « très attaché », il va en deux ans redresser les audiences d’Europe 1 qui passeront de 8,8% à 9,7% selon médiamétrie. C’est lui qui engagera Marc-Olivier Fogiel pour la matinale. C’est lundi matin après avoir murement réfléchi pendant le weekend qu’il annonce sa décision à Arnaud Lagardère président du groupe du même nom dont fait partie la station de radio. Alexandre Bompart cède ainsi aux propositions de François-Henri Pinault PDG du groupe PPR acteur mondial du luxe, pour diriger la Fnac.

Direction la Fnac

C’est un nouveau défi pour Alexandre Bompart qui aura désormais la charge de la gestion et le redressement de la Fnac, la grande enseigne de distribution culturelle. D’ailleurs la boutique est à vendre, il va surement se pencher un peu plus sur le dossier de la vente de la Fnac dont le processus devrait commencer début 2011 après la publication des résultats du groupe PPR. Cela changera probablement d’Europe 1 car la Fnac ce n’est pas moins de 4 milliards de chiffre d’affaire. Cerise sur le gâteau il rejoindra aussi le comité exécutif du groupe PPR.

Christian Bompart ou le destin d’un jeune prodige

Énarque, Inspecteur des finances, il commence sa carrière comme conseiller technique de François Fillon au ministère des affaires sociales. Puis, dans le monde des médias comme directeur de cabinet de Bertrand Meheut, Pdg de Canal +. Il négocie les droits audiovisuels du football en 2004, face à TPS avant de devenir directeur des sports de Canal +. Récemment pressenti pour la présidence de France Télévision, Nicolas Sarkozy lui préféra Rémy Pflimlin (Le Figaro). Mais cela n’a pas freiné les ambitions de Bompart, qui réalise un bon point supplémentaire dans sa carrière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.