Espionnage de journalistes : Matignon sonne la fin de la récréation

FillonDans un contexte de remaniement ministeriel et énième conséquence de l’Affaire Woerth-Bettencourt Matignon, la presse avait accusé l’Elysée et les services de renseignement intérieur DCRI de procéder à l’espionnage des journalistes en charge du volét politique de l’affaire.

Jusqu’à présent, l’Elysée et les services de la DCRI avaient formellement démenti les opérations qualifiées de Barbouze.

Nouveau rebondissement mercredi matin. Un journaliste de France Info s’est procuré une note de Matignon destinée au ministère de l’Intérieur pour lui rappeler la loi en matière d’écoutes…

Selon le site internet de France Info le document est signé de Jean-Paul Faugère, le directeur de cabinet de François Fillon. “Ce document classifié “confidentiel défense” a été envoyé au courant du mois d’octobre au ministère de l’Intérieur. Il souligne que la loi interdit aux services de renseignement de se procurer directement les factures détaillées auprès des opérateurs de téléphone. La note stipule que “l’article 20 de la loi de 1991 sur les interceptions de sécurité ne peut être invoquée pour recueillir des données personnelles” précise la radio publique.

Comme l’indique France Info “Implicitement, cette note reconnaît en effet que cette pratique a bel et bien existé. Et qu’elle est illégale”.

Il est à noter que 3 journalistes en charge de l’enquête Woerth Bettencourt, ont récemment subi le vol de leurs seuls ordinateurs …

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.