Vols de nuit et nuisances, vers un réaménagement de l’aéroport

Jeudi 4 novembre s’est réunie la Commission consultative de l’environnement (Cocoenvi) de l’aéroport Toulouse-Blagnac pour débattre des nuisances générées par les vols de nuit. Situé à 7 kilomètres seulement du centre de la ville l’aéroport de notre agglomération est le plus urbain de France. Au moins 100 000 personnes subissent ainsi quotidiennement des gènes sonores majeures.

Les membres de la Cocoenvi, jeudi, ont voté à une courte majorité la proposition d’un plafonnement des nuisances sonores – qui seront désormais plus strictement encadrées entre 22 h et 6 h.

Les élus Verts et CRC de Toulouse et du Grand Toulouse désavouent cette solution au rabais. Dans un communiqué commun ceux ci ont indiqué que “La seule solution réaliste, qui puisse concilier paisiblement les activités économiques de l’aéroport et une vie normale (pour ne pas dire la santé) des riverains de l’aéroport, est en effet l’interdiction des vols de nuit. Nous continuons donc de soutenir cette demande légitime des riverains, comme nous l’avons déjà fait en votant le 18 décembre 2009 un vœu en faveur de l’arrêt des activités nocturnes de l’aéroport – vœu d’ailleurs adopté par le Conseil municipal de Toulouse”.

Il est à noter que l’avis rendu par la Cocoenvi n’a de valeur que consultative.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.