Côte d’Ivoire : Gbagbo et Ouattarra vers un second tour le 28 novembre

abidjanLa campagne électorale en Côte d’Ivoire a soulevé passions et émotions mais a été conduite « dans un environnement pacifique, l’élection a été marquée elle par l’enthousiasme de la population autant que par le respect des principes démocratiques », a estimé mercredi le Représentant spécial de l’ONU en Côte d’Ivoire, Choi Young-jin.

la campagne commencera le 12 novembre

Il s’exprimait par vidéoconférence depuis Abidjan, à l’occasion de consultations du Conseil de sécurité de l’ONU sur le déroulement de l’élection présidentielle de dimanche, intervenue après 11 ans de blocage et six reports depuis 2005.

Dans son intervention, Choi Young-jin s’est félicité que « la population ait massivement répondu à l’appel des candidats » à se rendre aux urnes. « La participation a atteint 80% – l’un des taux les plus élevés dans le monde », a-t-il ajouté, avant de préciser que « le scrutin en lui-même s’est déroulé dans le calme et de manière ordonnée, sans que des violations majeures des droits de l’homme ne soient constatées ».

Pour le Représentant de l’ONU, « les Ivoiriens ont relevé avec succès le défi de ce scrutin, montrant ainsi à la communauté internationale leur maturité politique et leur détermination à mettre un terme à la crise » qui secoue leur pays depuis plus d’;une décennie.

Il a conclu en rappelant que l’ONUCI continuait d’apporter un soutien technique et logistique à l’organisation du scrutin. Elle a notamment pris en charge le transport sécurisé des urnes à la Commission électorale indépendante qui siège à Abidjan et devait rendre public ce mercredi les résultats de l’élection de dimanche. « Si un second tour est nécessaire, la campagne commencera le 12 novembre et le vote se déroulera le 28 » novembre, a-t-il précisé.

Dans un communiqué publié à l’issue de ces consultations, les membres du Conseil de sécurité ont « félicité le peuple ivoirien pour sa participation massive et pacifique à ce vote crucial, qui marque une étape historique vers le retour d’une paix durable en Côte d’Ivoire ».

Ils appellent ensuite la Commission électorale indépendante à proclamé les résultats du vote de dimanche « de manière aussi expéditive que possible ». Ils demandent également « à tous les candidats de maintenir un environnement calme et pacifique, et d’accepter les résultats qui seront proclamés ».

Enfin, les membres du Conseil lancent un appel aux partisans des candidats, pour qu’ils fassent preuve « de retenue » et « s’abstiennent de provocations ou recours à la violence tout au long du processus électoral ».

Selon la presse, des premiers résultats partiels rendus public mercredi placent Laurent Gbagbo, le chef de l’Etat sortant, en tête du scrutin, devant l’ancien Premier ministre du pays, Alassane Ouattara. Un second tour serait donc nécessaire le 28 novembre pour départager les deux hommes. Les résultats définitifs sont attendus d’ici la fin de la journée de mercredi.

1 Commentaire

  1. En tout cas, je ferai le choix de la bonne gouvernance, du respect mutuel, de l’union, de la discipline, de la bonne continuité du travail de Félix Houphouet Boigny… Fessons le bon choix car 5 ans est vraiment long, pour un nouveau tour de n’importe quoi. Votons pour des vrais valeurs humaines, républicaines, le pouvoir ne doit pas devenir une histoire d’ethnie, d’égo démesuré, d’intérêt personnel, la peur de répondre à ses actes devant les tribunaux internationaux, payer pour ses horreur “j’ai une pensée pour tous ces morts, à Guy-André Kieffer” qui a payé de sa vie en foutant le nez dans de sales histoires du FPI et de son président en particulier l’histoire du CAFÉ-CACAO … Mettons une croix sur les clowns de la république qui basent leur politique sur la violence verbale, la tricherie, les mensonges, la mauvaise gestion, la division du peuple, les charniers, les milices, le bavardage inutile, le banditisme… ils ont horreur de voir des gens unis parce qu’ils tirent leur énergie dans la haine, la destruction, la violence, le désordre… Tel est aussi la politique des dictateurs sanguinaire, assoiffés de pouvoir. Ils font peur au peuple et personne n’ose les affronter, tout le monde préfère répondre “oui” à leur désir, de peur de disparaitre de la circulation. Fessons preuve d’ouverture d’esprit et disons “NON” à “LA DICTATURE”, à “LA DIVISION”, à “L’INDISCIPLINE”, à la “MANIPULATION DES MÉDIAS ET DU PEUPLE”, à “LA MAUVAISE GESTION DU PAYS”…
    Rappelons-nous D’houphouet Boigny, ce bon homme humble, assidu, travailleur, d’une grande intelligence et générosité humaine, qui sait toujours battu pour l’intérêt du peuple IVOIRIEN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.