L’ouragan Tomas menace désormais Haïti

Le gouvernement haïtien, les agences humanitaires et la Mission de stabilisation de l’ONU en Haïti (MINUSTAH) mettent en place un plan d’urgence destiné à faire face à l’ouragan Tomas qui se rapproche de l’île et pourrait affecter jusqu’à un demi-million de personnes.

Depuis 24 heures, les autorités haïtiennes, les agences onusiennes et les organisations non gouvernementales (ONG), qui gèrent déjà la reconstruction du pays après le tremblement de terre de janvier et une épidémie de choléra qui frappe l’île depuis une dizaine de jours, travaillent ensemble pour pré-positionner des stocks d’aide et se préparent à faire face à l’ouragan Tomas.

« Cette tempête ne pouvait pas tomber à un moment plus délicat. Même si nous avons réalisé d’importants préparatifs et stocké de l’aide d’urgence à travers le pays, certains équipements essentiels manquent à cause des récents besoins liés à l’épidémie de choléra en cours », a déclaré le Coordonnateur des opérations humanitaires dans le pays, Nigel Fisher.

À Port-au-Prince, où les Haïtiens vivant dans les camps de déplacés sont extrêmement vulnérables au vent et à la pluie, tous les stocks de bâche, de tente et de corde ont été mobilisés pour renforcer les abris. Des campagnes d’information sont en place pour sensibiliser la population aux risques et les inciter à se préparer.

La Direction de la protection civile, l’organisme gouvernemental responsable de la réponse aux catastrophes, a également commencé à informer les populations du sud de l’île vivants dans des camps ou des zones inondables, en les invitant à trouver refuge chez des proches ayant des maisons sûres.

La préparation à l’ouragan Tomas englobe aussi la gestion de l’épidémie de choléra en cours. Des plans ont été élaborés par les autorités pour continuer la prise en charge des malades pendant et après la tempête, les centres de traitement de l’épidémie n’étant pas destinés à résister à des ouragans. La teneur en chlore dans l’eau distribuée dans les camps et à Port-au-Prince a notamment été augmentée. Des campagnes d’information sont également en cours.

Selon la presse, qui cite le Centre national américain des ouragans, l’ouragan Tomas a été rétrogradé en tempête tropicale dimanche mais devrait se renforcer en poursuivant sa route vers Haïti. Il a déjà provoqué samedi des dégâts matériels et des coupures d’électricité sur les îles de Sainte-Lucie et Saint-Vincent, dans l’archipel des îles du Vent, au sud de la Martinique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.