L’ONU “optimiste” pour les élections du 31 octobre en Côte d’Ivoire

Côte_d'IvoireLe Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Y J Choi, s’est dit jeudi persuadé que l’élection présidentielle se tiendrait bien le 31 octobre comme prévu, jugeant que la dynamique électorale était si forte qu’il serait difficile de la briser maintenant.

S’exprimant au cours d’un point de presse, à 72 heures du scrutin présidentiel, M. Choi s’est voulu rassurant quant au bon déroulement du processus électoral malgré les défis d’ordre logistique. « Nous les avons identifiés à temps et nous avons pris des mesures pour y remédier », a-t-il souligné, citant entre autres la distribution des cartes d’identité et des cartes d’électeur.

« Avec la Commission électorale indépendante (CEI) et l’UNOPS, nous avons transporté les 11 millions et demi de cartes au niveau de tous les bureaux de vote, soit un taux de 90% de distribution à ce jour », a-t-il précisé. Le matériel lourd (urnes, isoloirs et kits électoraux) a déjà été transporté aux 415 commissions électorales locales. Vendredi, commencera la dernière tranche de transport de tout le matériel lourd ainsi que du matériel sensible (bulletins, PV) des commissions électorales locales aux bureaux de vote.

M Choi a également évoqué la construction d’abris provisoires pour remplacer les bureaux de vote en plein air, grâce à l’appui financier de l’Union européenne et du Japon. Quant au recrutement et au déploiement des 60.000 agents électoraux, le Chef de l’ONUCI a indiqué que le processus était en cours.

Tous ces défis étant presque relevés, il est difficile de stopper cette dynamique pour ne pas aller aux élections, a-t-il réaffirmé.

Interrogé sur le dispositif de sécurisation du scrutin, M Choi a rappelé la configuration des forces chargées de cette tâche conformément à l’Accord politique de Ouagadougou. « Les forces impartiales viennent en deuxième rideau après les forces de sécurité ivoiriennes et le Centre de commandement intégré, et elles travaillent en étroite collaboration », a-t-il. Il a annoncé qu’à partir du 29 octobre, l’;ONUCI allait accroître ses patrouilles et sa présence dans trois endroits notamment à Abidjan, au Nord et à l’Ouest afin de rassurer la population.

S’agissant du comptage des voix, M. Choi a assuré que la transparence quel que soit le mode de transmission était de mise. « Tout le monde est d’accord que le comptage manuel se fera dans chaque bureau de vote, et c’est à la CEI de définir le moyen de transport électronique des Commissions locales jusqu’à Abidjan », a-t-il indiqué. « Toutes les parties sont présentes et la tabulation se fera également en toute transparence », a dit le chef de l’ONUCI.

M Choi s’est dit convaincu que le vote se déroulerait d’une manière pacifique et ordonnée, estimant que la CEI, soutenue par la présence d’observateurs nationaux et internationaux, devait assurer un déroulement crédible de l’élection. « Il ne fait aucun doute que toutes les parties et les candidats vont accepter le résultat proclamé et certifié », a-t-il dit. Le Représentant spécial a réitéré sa volonté de prendre toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder le verdict des urnes conformément au mandat que lui a confié le conseil de sécurité.

Photo CC Sodacan/Wikipedia/Toulouse7.com : Armoiries de la République de Côte d’Ivoire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.