Guinée : l’ONU appelle Condé et Diallo à apaiser les tensions

Le Représentant spécial de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, a salué jeudi la décision prise la veille par les autorités guinéennes d’organiser le second tour de l’élection présidentielle le 7 novembre.

Said Djinnit « invite instamment les deux candidats et les dirigeants guinéens concernés à tout faire pour désamorcer les tensions et créer les conditions propices à un vote pacifique », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, lors d’un point de presse au siège de l’ONU, à New York. « Il rappelle également le soutien de l’ONU à la transition guinéenne », a-t-il ajouté.

Le deuxième tour de l’élection présidentielle en Guinée, opposant l’ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo à l’opposant historique Alpha Condé, était initialement prévu le 19 septembre, mais a été reporté au 24 octobre, puis finalement au 7 novembre. A plusieurs reprises, la Cour électorale nationale indépendante (CENI) a évoqué des difficultés techniques pour expliquer le report du scrutin.

A la mi-octobre, Saïd Djinnit s’était rendu en Guinée, où il s’était entretenu avec le Président par intérim Sékouba Konaté et les deux candidats à l’élection présidentielle qu’il avait encouragés à poursuivre le dialogue pour surmonter les difficultés qui pouvaient compromettre la tenue d’élections pacifiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.