en Haïti, l’OMS peine à contenir l’épidémie de choléra

L’épidémie de choléra qui frappe Haïti a fait jusqu’à présent 284 morts et 3.769 cas d’infection ont été confirmés, dont 96% originaires de l’Artibonite et du département du Centre, a indiqué mercredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui poursuit ses opérations de prévention et d’intervention, en partenariat avec le ministère haïtien de la Santé (MSPP) et les organisations humanitaires présentes sur le terrain.

Des centaines de litres d’eau de javel

Le MSPP et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont mis en place un plan national d’action pour répondre à l’épidémie de choléra dans les départements de l’Artibonite et du Centre, ainsi que pour la région de Port-au-Prince. Cette stratégie se divise en trois volets : la distribution continue de sels de réhydratation orale et de sachets et comprimés de purification d’eau aux familles dans toute la capitale, le renforcement des soins de santé primaires dans 80 centres de santé et le renforcement d’un réseau de dix centres de traitement du choléra et de huit hôpitaux destinés à traiter les cas les plus graves.

De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a distribué du matériel médical dans trois villes des zones les plus durement touchées, notamment 10.000 sachets de sels de réhydratation orale. L’Organisation internationale des migrations (OIM) a pour sa part distribué près de 30.000 comprimés de purification de l’eau et plusieurs centaines de litres d’eau de Javel pour la désinfection. La distribution de repas « prêts-à-manger » ne nécessitant aucune préparation et de biscuits à haute valeur énergétique se poursuit également dans les centres médicaux, a indiqué OCHA.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a également souligné que la distribution d’environ 1.200 kg de chlore en poudre avait eu lieu dans 22 grandes villes à travers le pays. La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) continue aussi ses distributions quotidiennes de centaines de milliers de litres d’eau propre.

Enfin, OCHA rappelle qu’une campagne d’information publique sur la prévention du choléra et la promotion de l’hygiène est en cours dans tout le pays, en particulier dans les écoles et les camps de déplacés. La campagne inclut également l’envoi de messages par téléphone portable à des centaines de milliers d’Haïtiens.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.