la Côte d’Ivoire a rendez-vous avec l’Histoire

Il aura fallu attendre 5 ans et des tractations pour aboutir à une date d’élection. Une libération pour tout un peuple qui a vécu une décennie de crise marqué par un coup d’Etat, putsch, guerre et assassinats.
Dimanche 31 Octobre, 5,7 millions d’ivoiriens seront appelés aux urnes pour élire leur futur président de la République. Cette élection s’annonce déjà très ouverte, pour certains observateurs ce scrutin est considéré comme le plus équitable en 50 ans d’indépendance.

Après six reports depuis 2005, Laurent Gbagbo, 65 ans président sortant, Henri Konan Bédié, 76 ans ancien chef de l’Etat et L’ex-Premier ministre Alassane Ouattara, 68 ans les trois hommes qui dominent la vie politique depuis la mort en 1993 du père de la Nation Félix Houphouët-Boigny, pourront s’affronter sur un terrain juste. Chacun ayant une revanche à prendre sur le destin.

Pour Laurent Gbagbo il s’agira de retrouver une certaine légitimité puisqu’il est resté au pouvoir malgré la fin de son mandat en 2005. Mais surtout de laver l’affront de la rébellion de 2002 qui avait vu le nord du pays tomber dans les mains des rebelles.

Henri Konan Bédié, Il faut revenir aux affaires de façon constitutionnelle, lui qui avait chassé du pouvoir par des soldats mutins, putschistes, c’était le premier coup d’Etat de l’histoire du pays.

Enfin Alassane Ouattara, veut, lui, réparer son exclusion arbitraire de la présidentielle en 2000 pour nationalité non déterminé ou encore intrus au concept d’ivoirité. Un coup de massue pour cet ancien Premier ministre d’Houphouët-Boigny. Accusé d’être l’un des activistes de la rébellion de 2002, il tentera de se défaire de cette image.
Il est évident sauf surprise que l’élection présidentielle de dimanche se jouera entre ces trois hommes. La campagne électorale lancée le 15 octobre n’a pas donné lieu à des incidents majeurs. Les ivoiriens eux se disent fatigués et espèrent enfin trouver un épilogue heureux après des années de tourmente.
Espérons que les tensions et des violences ne viendront pas entacher une fois de plus en un jour une œuvre qui a pris tant de jours pour se dessiner.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.