Concert de Sexion d’Assaut : pas de risque de trouble grave à l’ordre public

A la suite de propos homophobes, fin septembre et début octobre 2010, plusieurs villes françaises avaient annulé les spectacles du groupe Sexion d’Assaut. Toulouse ne rejoindra donc pas la longue liste : Clermont-Ferrand, Strasbourg, Saint-Etienne, Marseille, Nancy, Angers, Le Mans, Caen, Guivapas (Brest), Saint-Cyr sur Loire (Tours).
Pour la mairie de Toulouse, comme pour la préfecture de Haute Garonne, le concert du groupe Sexion d’Assaut, accusé de propos homophobes, peut se tenir vendredi à Toulouse.

malgré plusieurs demandes d’interdiction du concert, les autorités de police administrative -maire et préfet- n’ont pas jugé que le concert, ou l’éventuelle contre manifestation organisée par l’Association Arc En ciel pouvait entraîner un trouble grave à l’ordre public.

Si le risque de trouble à l’odre public n’est pas jugé suffisamment grave, il est évalué à possible. La préfecture a ainsi indiqué prendre, “toutes dispositions pour s’assurer que l’ordre public ne soit pas troublé”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.