L’Université de Toulouse le Mirail est bloquée

“Pour des raisons de sécurité liées à l’annonce du blocage de l’université, le campus du Mirail sera fermé mercredi 20 octobre 2010” a annoncé la direction de l’Université mardi en fin de journée. A l’issue de plusieurs assemblée générale, les étudiants ont voté le principe d’un blocage de l’Université de sciences humaines. Les étudiants veulent désormais rentrer aux côtés de l’intersyndicale et des lycéens dans le mouvement contre la réforme des retraites.

Si les étudiants n’étaient pas très nombreux mardi dans la manifestation toulousaine, les lycéens étaient venus, eux en grand nombre. De Toulouse, de Muret et d’ailleurs, les lycéens étaient plusieurs milliers derrière la banderole de l’intersyndicale.

S’agissant de l’Université du Mirail, il est à noter que la direction avait pris position un peu plus tôt en ces termes “Compte tenu de la journée de mobilisation nationale annoncée pour mardi 19 octobre 2010, la direction de l’université assure aux étudiant(e)s qu’aucun(e) d’entre eux (elles) ne sera pénalisé(e) pour son absence aux cours qui se tiendront ce jour là entre 8h et 14h.”

__________________________________

Les jeunes UMP dénoncent des Assemblées Générales “non démocratiques”

“Les Jeunes Populaires de Haute-Garonne regrettent qu’une minorité d’étudiants, ayant décidé le blocage de l’Université de Toulouse le Mirail, pénalisent la grande
majorité des étudiants qui souhaitent travailler et suivre les cours normalement. Le caractère anti-démocratique de ces AG ne réunissant qu’une poignée d’individus sur les plusieurs milliers que compte l’université, n’est plus à démontrer. Les Jeunes Populaires en appellent donc au Président de l’Université du Mirail, afin de tout mettre en oeuvre pour assurer la tenue des cours pour les étudiants” a indiqué un communiqué diffusé mardi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.