Un nouveau Premier ministre en Somalie

Le Représentant spécial de l’ONU pour la Somalie, Augustine Mahiga, a salué vendredi la nomination d’un nouveau Premier ministre dans ce pays ravagé depuis deux décennies par la guerre civile et l’;anarchie, où 3,2 millions d’habitants, soit plus de 40% de la population, ont besoin de l’aide humanitaire internationale.

Après la démission le mois dernier d’;Omar Abdirashid Sharmarke de son poste de Premier ministre, le Président somalien Cheikh Sharif Cheikh Ahmed a nommé jeudi Mohamed A. Mohamed à la tête du Gouvernement fédéral de transition (GFT).

La démission de son prédécesseur avait été qualifiée par le Représentant spécial de l’ONU de « nouvelle manifestation des conflits et dissensions graves qui règnent au sein des institutions fédérales de transition somalienne ». Après cette nomination tardive, il a estimé que « le temps ne permettrait pas de nouvelles crises au sein de la direction de la Somalie ».

Augustine Mahiga a également rappelé que la communauté internationale attendait désormais la nomination d’un nouveau gouvernement, qui doit être désigné prochainement « afin de se concentrer sur les tâches critiques à remplir pendant la période de transition qui se termine en août prochain ».

« L’ONU et les partenaires internationaux sont prêts à soutenir le nouveau gouvernement somalien sous la direction de M. Mohamed », a-t-il encore indiqué dans son communiqué.

En septembre, un mini-sommet sur la Somalie était organisé au siège de l’ONU, à New York. L’;occasion pour les Etats membres de demander au Gouvernement fédéral de transition de mettre un terme aux dissensions internes au pouvoir pour se concentrer sur les services essentiels à fournir à sa population.

Au cours du sommet, une aide plus importante de la communauté internationale pour soutenir les efforts du gouvernement fédéral de transition et ramener la paix avait également été sollicitée, via le renforcement des ressources mises à la disposition de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et de la formation de futures forces de sécurité somaliennes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.