Afghanistan : Hervé Morin rend hommage au sous officier décédé

Jeudi 14 octobre, en fin d’après-midi, au cours d’une mission de reconnaissance aux côté des forces nationales de sécurité afghanes, à proximité du village de Rodbar, un sous-officier et un militaire du rang du détachement du groupement tactique interarmes (gtia) de Surobi ont été blessés par un tir de roquette. Le sous-officier, infirmier, est décédé à l’hôpital militaire de Kaboul des suites de ses blessures. Le militaire du rang, auxiliaire sanitaire, est en cours de rapatriement vers la France a précisé le ministère de la défense.

“Mes premières pensées vont aux familles de ces deux militaires. Avec toute la communauté de défense, je m’associe pleinement à leur douleur et leur adresse mes condoléances attristées et mes vœux les plus sincères de rétablissement” a déclaré Hervé Morin ministre de la défense.

“Je sais qu’au-delà de la légitime souffrance des familles et des proches, ce nouveau sacrifice n’est pas vain. Le combat que mènent nos soldats, avec ceux des 25 pays européens au sein de la coalition internationale, est celui de l’espoir” a tenu à préciser le locataire de la rue Saint Dominique.

“Les Afghans savent que tout abandon de notre part les soumettrait inévitablement à la dictature des talibans, aux lapidations et à la torture. Seul le retour de la sécurité et de la liberté peut créer les conditions de développement auquel aspire le peuple afghan. La mort d’un soldat au combat n’est pas une mort ordinaire. Je rends hommage aux hommes et aux femmes qui s’engagent au service de la paix et de la sécurité internationales et réaffirme tout mon soutien aux forces françaises actuellement en opérations” a conlcu le ministre.

1 Commentaire

  1. Merci Monsieur Morin pour ces mots qui disent tout. Avec toutes les jeunes femmes, les épouses, les amies qui vivent chaque jour l’absence d’un être cher je vous remercie. Je sais que leur combat n’est pas inutile. Nous nous sommes mobilisées pour que Sakineh ne soit pas lapidée en Iran. J’associe à mes remerciements toutes les Sakineh d’Afghanistan qui, grâce au sacrifice de nos maris, de nos mais, de nos frères, de nos fils ne mouront pas sous les pierres de l’obscurantisme. A toutes celles qui se sont mobilisées pour toutes les sakineh du monde, je demande de soutenir ceux qui versent leur sang pour que des inconnues ne meurent plus sous les pierres de l’obscurantisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.