En Afrique centrale une épidémie de choléra tue 1800 personnes

choleraL’épidémie de choléra qui frappe depuis quelques mois quatre pays d’Afrique centrale (Cameroun, Tchad, Niger et Nigéria) a touché 40.468 personnes et en a tué 1.879, a indiqué vendredi l’Organisation mondiale de la santé OMS), qui explique cette flambée par la saison des pluies, les inondations, les mouvements de population et les conditions d’hygiène.

« Avec ses partenaires internationaux et nationaux, l’OMS fournit un appui technique aux ministères de la santé des pays touchés. Elle s’emploie à renforcer les activités de surveillance et a déjà envoyé dans les zones les plus touchées des équipements pour la désinfection de l’eau au chlore », précise un communiqué de l’organisation.

Au Cameroun, 7.869 cas dont 515 décès ont été signalés, essentiellement dans la région Extrême Nord où des mesures de prévention et de contrôle sont en cours. Avec l’appui de l’OMS, un Centre de contrôle de l’évolution de la maladie a été mis en place à Maroua. Son rôle est d’assurer la coordination technique entre les partenaires impliqués dans la surveillance épidémiologique, la prévention, le contrôle des infections et l’assainissement des eaux dans les centres de traitement. Le système devrait également fournir des alertes immédiates de nouveaux foyers.

Au Tchad, 2.508 cas dont 111 décès ont été recensés dans 6 régions. Des mesures de prévention et de contrôle ont été mises en place par les autorités nationales, avec l’appui de plusieurs organisations onusiennes ou humanitaires, dont l’OMS, l’UNICEF, Médecins Sans Frontières (MSF), la Croix-Rouge, Oxfam?

Le Nigeria est le pays le plus touché, avec 29.115 cas recensés, dont 1.191 décès, dans 15 États, y compris le Territoire de la capitale fédérale (FCT), Abuja. L’épidémie continue de se propager à de nouvelles zones géographiques. Selon l’OMS, la situation est aggravée par les inondations et les déplacements de populations qu’elles entrainent.

Enfin, au Niger 976 contaminations ont été identifiées, dont 62 décès. Des dispositifs de surveillance de l’évolution de l’épidémie sont également déployés.

Face à cette situation, les ministères de la santé des quatre pays concernés envisagent de leur côté d’organiser une réunion transfrontalière à Abuja, au Nigéria, afin de renforcer la surveillance et de revoir les plans de prévention et de réponse aux épidémies de choléra dans toutes les localités qui entourent le lac Tchad.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.