Au Kosovo, un camps de Rom pollué par une mine

ecorce graveeLa Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo a démoli vendredi le site de Cesmin Lug qui abritait des populations déplacées Roms et dont les infrastructures ont été contaminées par la pollution d’une mine voisine.

« C’est la première étape pour améliorer les conditions des déplacés Roms au Kosovo et pour leur garantir une solution durable et digne », a dit la Chef de mission du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) au Kosovo, Jo Hegenauer.

Ce site est l’un des trois camps ouverts par le HCR en 1999 pour abriter des centaines de Roms qui fuyait des attaques violentes dans la zone de Mitrovica. Le camp devait être temporaire, précise le HCR.

« La mine voisine de Trepca a été fermée en 2000 mais les terrils n’ont jamais été nettoyés et la zone a été contaminée. Des dizaines de cas d’empoisonnement ont été identifiés ces dernières années sur le site de Cesmin Lug », indique vendredi le HCR par communiqué de presse. « Le camp informel situé au nord de Mitrovica a été fermé vendredi dernier et tous les bâtiments du site ont été démolis », précise l’agence onusienne.

En 2008, le HCR avait transféré la responsabilité du camp aux autorités kosovares. Mais les réfugiés ont investi les lieux de manière informelle. En 2007, un premier groupe de 180 Roms sont retournés chez eux avec l’aide du HCR. En septembre 2010, les 57 dernières familles ont pu revenir chez eux avec l’assistance de l’agence onusienne.

Photo © Terrageneric – Fotolia.com – Toulouse7.com écorce gravée

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.