Tensions entre la Corée du Nord et la Corée du Sud

Le Vice-ministre nord-coréen des affaires étrangères, Pak Kil Yon, a dénoncé mercredi devant l’Assemblée générale des Nations Unies l’enquête menée par la Corée du Sud qui l’accuse d’être responsable du naufrage en mars d’un de ses navires, le Cheonan.

« La vérité concernant l’incident du ‘Chenoan’ n’a pas encore été révélée. Le résultat ‘unilatéral de l’enquête de la Corée du Sud, depuis sa publication, a suscité une série de doutes concernant l’analyse scientifique militaire et des critiques en Corée du Sud et ailleurs », a dit Pak Kil Yon.

« Les autorités sud-coréennes ont refusé continuellement d’accepter notre proposition d’envoyer un groupe d’inspection de terrain pour une vérification scientifique et objective de la vérité sur cet incident », a-t-il ajouté, répétant que son pays n’a « rien à voir » avec ce naufrage.

Il a conseillé à la Corée du Sud « de ne pas créer des tensions dans la péninsule coréenne en menant des manoeuvres militaires avec des forces extérieures et en poursuivant une approche provocatrice, défiant les préoccupations de la communauté internationale ». Elle « devrait immédiatement engager un dialogue nord-sud pour trouver des solutions à toutes les questions en suspens », a ajouté le Vice-ministre nord-coréen.

Le 9 juillet, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une déclaration condamnant « l’attaque qui a entraîné le 26 mars 2010 le naufrage du Cheonan », une corvette de la marine de la République de Corée, qui a entraîné la mort de 46 marins. Une Commission d’enquête mixte civilo-militaire dirigée par la République de Corée, avec la participation de cinq Etats, avait conclu que la République populaire démocratique de Corée était responsable du naufrage du Cheonan ».

Le Vice-premier ministre nord-coréen a également accusé les Etats-Unis de menacer son pays. « Tant que des porte-avions nucléaires américains navigueront dans les eaux de notre pays, notre dissuasion nucléaire ne peut pas être abandonnée, mais au contraire renforcée. C’est la leçon que nous avons tirée », a-t-il dit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.