Renforts de 500 casques bleus en Côte d’Ivoire

Le Conseil de sécurité de l’ONU a formellement autorisé mercredi le déploiement immédiat de 500 casques bleus supplémentaires en Côte d’Ivoire pour une durée maximum de six mois, dans la perspective du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre.

La résolution adoptée par le Conseil autorise « une augmentation provisoire des effectifs militaires et de police autorisés de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) de 8.650 à 9.150 hommes. »

Le Conseil de sécurité a pris cette décision après la certification de la liste électorale définitive le 24 septembre par le Représentant spécial de l’ONU pour la Côte-d’Ivoire, Choi Young-Jin.

Divisée en deux parties depuis 2002 à la suite d’une guerre civile qui a opposé les forces gouvernementales aux rebelles du nord du pays, la Côte d’Ivoire est censée organiser des élections nationales depuis 2005.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.