L’Allemagne plaide pour une réforme de l’ONU

« Nous résoudrons uniquement les problèmes liés à la sécurité, à l’économie, au social et au développement durable si la communauté internationale est unie », a souligné samedi devant la 65ème Assemblée générale de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères d’Allemagne, Guido Westerwelle.

l’Union européenne

Pour lui, dans un monde « caractérisé par la vitesse à laquelle les changements affectent les vies de tous », la communauté internationale ne sera « capable de gérer ces changements qu’à condition que les Nations Unies agissent et puissent continuer d’agir ».

Parmi les conditions pour y parvenir, le chef de la diplomatie allemande a mis en avant l’égalité entre les Etats au sein de l’ONU, qu’il a comparée à l’Union européenne.

« En Europe, un système de coopération à remplacé la confrontation, l’Union européenne est un succès car tous les pays et les peuples sont sur un même pied d’égalité. Les Nations Unies réunissent des grands et des petits pays, des riches et des pauvres, des puissants et des moins influents. La coopération se fait sur un pied d’égalité, une coopération entre entités égales, voilà le principe qui doit guider notre travail au sein de l’ONU », a-t-il expliqué.

« La politique étrangère allemande est une politique pacifique », a ajouté Guido Westerwelle, avant de rappeler que son pays serait candidat à l’automne prochain à un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité, « parce que c’est le forum idéal pour cette coopération en faveur des causes de la paix et du développement ».

« La paix, c’est plus que l’absence de guerre », a-t-il poursuivi, considérant que « dans le monde globalisé actuel, les peuples sont tout autant vulnérables aux conséquences du changement climatique, de la pauvreté, du sous développement, qu’ils ne le sont à la violence et à l’oppression ».

« Les Nations Unies doivent aussi coller aux changements. L’ordre mondial actuel n’est pas reflété correctement si l’Afrique et l’Amérique latine ne sont pas représentées en permanence au Conseil de sécurité. L’Asie aussi se considère à juste titre sous-représentée. L’Allemagne reste également prête à assumer de plus grandes responsabilités », a conclu le ministre. L’Allemagne est souvent citée parmi les pays qui pourraient devenir membres permanents du Conseil de sécurité.

Partager

Articles Récents

3 morts dans un accident de la route à l’entrée de Castres

Le dramatique accident a eu lieu ce vendredi après midi à l'entrée de Castres. Les secours n'ont pu que constater…

23 juillet 2021

La Manif anti passe sanitaire interdite dans le centre de Toulouse

Un appel à manifester contre le Passe Sanitaire circulait sur les réseaux sociaux. Le préfet de Haute Garonne et préfet…

23 juillet 2021

Les Jeux Olympiques de Tokyo sont officiellement lancés

Les Jeux Olympiques de Tokyo ont débuté ce vendredi, dans un stade rempli de moins de 1000 personnes, covid oblige.…

23 juillet 2021

Le plus haut chantier des Pyrénées a débuté au Pic du Midi

Culminant à 2877m d'altitude, le Pic du Midi accueille touristes et scientifiques au sein d'un site exceptionnel. Piloté par l'université…

23 juillet 2021

Covid19 en Occitanie, forte hausse pour les jeunes et les personnes âgées

L'Agence Régionale de Santé Occitanie (ARS) vient de lancer un appel à la population après une forte hausse des contaminations.…

23 juillet 2021

à la visite des incroyables îles grecques joyaux de la Méditerranée

Avec la crise du Covid19, rares sont celles et ceux qui ont planifié longtemps à l'avance leurs destinations vacances. Avec…

23 juillet 2021
septembre 2010
L M M J V S D
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

Alertes-Newsletter Toulouse7.com

Archives