Rachida Dati et la fellation : le buzz calculé (ou non) de la semaine

Invitée d’une émission politique sur Canal Plus, Rachida Dati (UMP) a réussi ce dimanche, volontairement ou non, le lapsus de la semaine, voire de l’année politique. Interrogée sur une question économique, la députée européenne, donne une explication qui restera dans les annales.

Le voici in extenso “Je déplore le sort qui est fait à ces femmes et ces hommes qui ont consacré leur vie à cette entreprise. Ces fonds d’investissement étrangers n’ont pour seul objectif que la rentabilité financière à des taux excessifs. Moi quand je vois certains qui demandent des rentabilités à 20, 25% avec une fellation quasi nul, et en particulier en période de crise…

“fellations” pour “inflation” ! glissement volontaire ou non, difficile de se prononcer mais le fait est que l’interview s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux. La vidéo podcastée sur le site de partage en ligne a été vue plus de 100 000 fois en quelques heures. Un quasi record pour ce qui devrait effectivement rester l’une des phrases choc de l’année politique 2010.

La disgrâce de l’ancienne garde des sceaux de Nicolas Sarkozy ne lui ouvre que plus rarement télévisions et radios et lui impose donc de re trouver un espace dans le paysage médiatique. Chose difficile pour une députée européenne. De ce point de vue, la dernière sortie de Rachida Dati est une réussite… pour le fond chacun se fera son opinion.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.