Retraites : le Modem de François Bayrou soutient les manifestants

Francois BayrouLe jeudi 23 septembre verra mobilisation, grève et manifestations contre le projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement et le Président.

Tout en nuances, Le Mouvement Démocrate par la voix de son représentant toulousain Jean Luc Forget apporte son soutient aux manifestants.

 Tout en reconnaissant être “attachés à une réforme vitale et urgente pour notre pays et un passage du droit à la retraite de 60 à 62 ans” les partisans de François Bayrou considèrent que la copie présentée par Woerth et pilotée par Nicolas Sarkozy fait peser “inéquitablement” les efforts sur les français. Et ne peut donc “pas être acceptée“.

“Il serait insupportable de déplacer de 65 à 67 ans l’âge du départ sans pénalisation pour les carrières incomplètes (amendement Bayrou à l’Assemblée, présenté au Sénat dans quelques jours). Ces mesures toucheraient principalement les femmes. La pénibilité des activités doit être prise en compte sans être associée à une maladie professionnelle ou à un accident du travail. L’égalité de tous devant la retraite nécessite aussi l’unification des régimes, de tous les régimes et déjà des régimes spéciaux” précise ainsi le porte parole du Modem Jean Luc Forget.

Le Mouvement Démocrate espère que la mobilisation des citoyens fera prendre conscience au gouvernement que la réforme doit subir des modifications assurant la justice et l’équité” a conclu la section toulousaine du parti de François Bayrou.

1 Commentaire

  1. Il y a un dépité, qui occupe un siège sur le trottoir juste en face de l’assemblée, qui nous a fait part de son projet de loi…
    Il s’agit de créer un nouveau délit : Le délit de Manipulation.
    Parce que tous les passagers en ont assez de se faire mener en bateau pour des destinations qu’ils n’auraient même pas souhaité à leurs pires ennemis.
    D’abord on leur dit que c’est gratuit. Pas besoin de ticket, c’est ce qu’on appelle la publicité. C’est ça le flop de la Manip.
    Puis quand ils sont embarqués, on leur dit que le voyage va être amer pour leur épargner le mal de mer.
    Et c’est le rôle ingrat des médias qui ne peuvent s’empêcher, à bâbord comme à tribord, de faire le jeu du capitaine qu’ils blâment ou qu’ils louent.
    C’est ça le top de la manip qui leur fait dire à tous, tout et le contraire de tout.
    «Arrêtez !!! » s’écrie l’une des victimes, Bayrou de Beyrouth.
    « … c’en est assez… les sans couilles… J’ai saisi l’embrouille… je ne suis pas une andouille… Vous nous avez menti : en vérité, vous ne savez pas où vous allez ! »
    En effet, il n’y a pas de port en Politique, aucun terme à ce genre de transport… mais un perpétuel report…
    On nous a donc bien manipulé parce qu’ils savaient « qu’il était un petit navire… qui n’avait ja ja jamais navigué … »
    Ce sont les derniers mots du dépité… avant de se tirer une balle dans le pied !

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Bayrou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.