Qui sont les combattants d’Al-Qaida au Maghreb islamique

GSPC_mapAl-Qaida au Maghreb islamique ou AQMI est une organisation islamique armée d’origine algérienne. Cette organisation a changé de nom le 25 janvier 2007, elle s’appelait auparavant le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). L’organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes.

Les racines du groupe se trouvent en Algérie, la zone d’opération s’est étendue et correspond aujourd’hui à la région désertique du Sahel qui s’étend des régions semi-arides du Sénégal jusqu’à certaines parties de la Mauritanie, du Mali et du Niger.

Selon certaines sources, le groupe compterait entre 400 et 500 membres.

En 2007, l’organisation va être responsable d’une série d’attentats, visant le siège du gouvernement algérien, un cortège du président Bouteflika, le Conseil constitutionnel, le siège algérien du HCR, faisant plus d’une centaine de morts et de très nombreux blessés. La répression de l’armée algérienne sera alors sans pitié. Autre fait marquant de cette année sanglante : l’annulation de la course du Paris-Dakar, alors qu’un réseau d’appui aux maquis algériens, en partie constitué d’ancien djihadistes afghans, était démantelé en France.

Trois ans plus tard, l’objectif du groupe reste inchangé : la Révolution islamique dans les pays du Maghreb et du Sahel.

Photo CC Orthuberra – Wikipedia – Toulouse7.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.