Sarkozy plaide pour une taxe internationale sur les flux financiers

Après une semaine chargé marquée par un clash entre Sarkozy-Barroso et Merkel, le cehf de l’Etat était attendu à la tribune de l’assemblée générale des Nations Unies. Le président français qui présidera bientôt le G20 y a évoqué nottament, le financement de la luttre contre le Sida et la finance internationale.

Instigateur d’une politique économique et fiscale favorable aux entreprises et aux grands groupes en France, Nicolas Sarkozy a plaidé à l’international pour la mise en place de la fameuse taxe Tobin sur les transactions financières. La finance est mondialisée, la taxe doit aussi être mondialisée a t il dit. “il faut trouver de nouvelles sources de financement pour l’aide au développement et la lutte contre la pauvreté” a rajouté le chef de l’Etat en clin d’oeil à l’ancien ministre des affaires étrangères Philippe Douste-Blazy actuellement secrétaire adjoint de l’ONU en charge justement, des nouvelles sources de financement pour l’Organisation Internationale.

Très critiqué par la presse internationale sur la gestion des expulsions de Roms, le Nicolas Sarkozy a fait preuve de volontarisme devant les chefs d’Etat réunis au siège de l’ONU à New York pour le sommet sur les objectifs du milliénaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.