Otages : les forces spéciales françaises au Burkina Faso prêtes à agir

forces specialesC’est le journal libération qui l’annonce. Sans surprise pour qui suit l’actualité internationale. Les forces spéciales françaises seraient prépositionnées au Burkina Faso, à Ougadougou, prêtes à intervenir.

Selon le journaliste de libération qui ne cite pas sa source : “Ce détachement interarmées – sans doute quelques centaines d’hommes – dispose d’importants moyens aériens : huit (ou dix, selon d’autres sources) avions de transport tactique, de type Transall C-160 ou Hercules C-130, ainsi que deux hélicoptères.”

Avec un objectif : libérer les 7 otages dont cinq Français, enlevés la semaine dernière au Niger à proximité d’un site géré par Areva.

Fortement soupçonné de cette prise d’otage, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) n’a pas revendiqué mais s’est manifesté dans la nuit de lundi à mardi en accusant la Mauritanie de mener “une guerre par procuration à la place de la France” dans le désert malien.

Composées de services de renseignement et de commandos, les forces spéciales françaises sont dirigées par le Commandement des opérations spéciales COS en liaison directe avec le ministère de la défense et l’Elysée. Le 1er Régiment stationné à Bayonne dispose en son sein d’une unité spécialisée dans ce genre d’opération : “nVex” Investigation/Extraction ; contre terrorisme.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.