De Veyrac veut améliorer les enquêtes sur les accidents d’avion

de veyracRéuni en sesson plénière le Parlement européen aborde jusqu’à samedi les textes qui seront discutés et votés dans les prochaines semaines. Parmi les propositions formulées, celle de la députée européenne UMP Christine de Vayrac en faveur des usagers des transports aériens. Et plus précisément en faveur des victimes dans les cas de crash.Spécialiste de ces questions depuis de nombreuses années, la députée européenne et chef de l’UMP en Haute Garonne souhaite améliorer les droits des enquêteurs techniques et par conséquence celle des victimes.

“Ce texte permettra des avancées concrètes en matière d’enquêtes lors des accidents, puisque l’enquêteur technique aura un accès illimité et immédiat aux preuves” s’est félicitée Christine de Veyrac (UMP, PPE, F).

Mais pour la députée européenne du Sud-Ouest, le point essentiel reste l’accompagnement proposé aux victimes et à leurs familles: 1) délai de deux heures maximum, après l’accident, donné aux compagnies aériennes pour transmettre la liste des passagers
2) possibilité pour un voyageur d’indiquer, au moment de la réservation, une personne à prévenir en cas d’accident
3) obligation de prévenir les familles de l’avancée de l’enquête avant qu’elle soit rendue publique
4) obligation pour les Etat membres de disposer d’un plan d’urgence
5) obligation pour les compagnies aériennes, de disposer d’un plan de crise, prenant, notamment, en compte le soutien psychologique aux familles…

Enfin une analyse au niveau européen des différents incidents survenus sur des avions permettra que des actions préventives puissent être prises afin d’éviter, éventuellement, que des accidents ne surviennent.

Cette législation devrait être entérinée par le Conseil des Ministres des Transports le 15 octobre, puis entrer en vigueur dès la fin de cette année.

“Je suis très heureuse que ce texte qui concerne des vies humaines ait reçu un large consensus. Cette législation souligne une fois encore le rôle moteur du Parlement européen en matière de protection de ses citoyens” a conclu Christine de Veyrac.

_________________________________________________________

Marché électronique, le Parlement discute d’un label de confiance européen

L’établissement d’un label de confiance européen figure parmi les propositions des députés européens. Il serait destiné à garantir la fiabilité et la qualité des produits mis sur le marché électronique transfrontalier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.