20 000 réfugiés à la suite de nouvelles inondations au Pakistan

inondations pakistanSept semaines après le début des inondations au Pakistan, des centaines de milliers de déplacés ont toujours besoin d’une aide humanitaire d’urgence, notamment dans le sud du pays, dans la province de Sindh, où le lac Manchar a débordé, créant de nouvelles inondations.

“l’explosion du lac”

« Les eaux des inondations augmentent chaque jour et nous avons constaté entre 20.000 et 30.000 nouveaux déplacés. Les eaux aux abords du lac Manchar débordent dans cinq directions, notamment en direction des abris de fortune des sinistrés qui ont déjà fui les inondations », a déclaré l’un des membres de l’équipe du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans la région du Sindh, Andly Pendleton.

« Les sinistrés parlent de cette dernière inondation comme de ‘l’explosion du lac’. D’abord nous avons eu la pluie, puis l’eau des rivières et maintenant le lac », déplore le Coordonnateur d’OCHA de la région de Sindh basé dans la ville de Sukkur, Fawad Hussain.

« Nous n’avons pas pu étendre nos activités dans le sud à cause du manque de fonds. Maintenant avec l’appel humanitaire révisé qui a été lancé, nous espérons obtenir assez de ressources », a-t-il ajouté.
Vendredi dernier, les Nations Unies et ses partenaires ont annoncé qu’ils avaient besoin de 1,5 milliard de dollars supplémentaires pour venir en aide aux populations, une somme venant s’ajouter aux 460 millions de dollars déjà réclamés lors d’un premier plan d’assistance lancé le 11 août. Au total, le plan d’assistance humanitaire représente une somme de 2 milliards de dollars.
Pour l’Organisation mondiale de la santé, les maladies diarrhéiques et la malnutrition sont extrêmement préoccupantes surtout pour les enfants qui sont les plus vulnérables. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) souligne que l’urgence sera toujours d’actualité une fois que l’eau se sera retirée.

Sur les 20 millions de personnes affectées par les inondations, 7,3 millions se trouvent dans la province de Sindh où 1,1 million de logements ont été détruits et près de 1,5 million de personnes vivent dans des camps. Les agences des Nations Unies et leurs partenaires nourrissent plus de 1,3 million de personnes quotidiennement et ont pu fournir un abri à 500.000 déplacés. Plus d’un million de personnes bénéficient de soins de santé et d’eau potable, précise OCHA.

En marge du Sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui se déroule au siège de l’ONU à New York jusqu’au 22 septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a discuté avec le Ministre des affaires étrangères pakistanais, Makhdoom Shah Mehmood Qureshi, de la coordination humanitaire afin d;assister les sinistrés les plus vulnérables le plus rapidement possible.

Photo © hugy – Fotolia.com – Toulouse7.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.