Secret des sources : le PS demande de la transparence

benoit hamon a ToulouseDans une énième conséquence des affaires Woerth Bettencourt, le journal Lemonde va déposer plainte contre X pour « violation du secret des sources ». Derrière ce X se cachent les plus hautes sphères du pouvoir français accusées d’avoir fait écouter les conversations entre un indicateur proche du dossier Woerth-Bettencourt et le journal le Monde. Une espèce de Watergate à la française en quelque sorte.

la Direction centrale du renseignement intérieur

Le quotidien du soir a annoncé son intention de saisir la justice dans la matinée via un communiqué publié sur son site internet. A l’origine de cette action une enquête menée par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) -ex RG et ex DST-  à l’encontre d’un haut fonctionnaire soupçonné d’être l’auteur de fuites et l’éviction d’un haut fonctionnaire du ministère de la justice.

Une opération qui pour le journal Lemonde constitue bien une violence qui « vise à intimider les médias ».”Le Gouvernement, par tous les moyens, met sous pression les médias”

Au nom du Parti socialiste, le porte parole Benoît Hamon a demandé lundi à ce que “toute la lumière soit faite sur la réalité ou pas d’écoutes téléphoniques qui auraient pu justifier la mise à l’écart de ce magistrat” et savoir “si oui ou non, le journal Le Monde a été mis sur écoute dans le cadre de cet affaire”.

A LIRE AUSSI

> L’Elysée soupçonné de violation du secret des sources : ce que dit la loi

> De l’affaire Woerth à l’affaire Bettencourt 6 mois de révélations

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.