Le Festival de Rue de Ramonville va enflammer le Week end toulousain

1À découvrir trente compagnies qui font de l’espace public le lieu, l’outil et le sujet de leurs créations. Des « nouvelles écritures urbaines » créées pour la rue et avec la rue qui mélangent les expressions et esthétiques : danse, théâtre, cirque, musique, performance, scénographie, installation, vidéo, marionnette, arts plastiques, manipulation d’objets… autant de langages associés souvent dans une même proposition artistique.

Et vous, comment ça va ?

Poésie industrielle avec « Métalovoice », tétralogie intercontinentale par l’Agence Tartar(e), cirque chorégraphique d’investigation avec le collectif G.Bistaki, danse-théâtre généreuse et sensible pour la compagnie Vendaval, gouaille éthylique avec la Môme Cricri & sa Colette, duo clownesque jonglé pour Toi d’abord, thérapie conjugale et théâtrale avec la Compagnie de l’Autre, joute verbale koltésienne par Géométrie Variable, musiques hypnotiques amplifiées avec Mazalda, morts qui parlent de la vie par la Vaste Entreprise, théâtre interactif en boites avec les Catalans de Laitrum, Marilyn post-punk, entresort érotique, commedia dell’arte moderne ou show néo-futuriste du côté des jeunes compagnies de la sélection Découverte… le 23e festival de rue de Ramonville donne la parole (libre) à trente compagnies de rue qui défendent les arts à la main la culture populaire dans l’espace public.

Casse du service public, rentabilité à tous les étages, siphonage des biens collectifs, profit-roi, crise, re-crise… « Et vous, comment ça va ? » questionnent ensemble des artistes et un festival de rue. Éléments de réponses les 11 et 12 septembre à Ramonville.

Sélection officielle

Métalovoice (Espèce H. – mémoire vivante), l’Agence Tartar(e) (AAAA.A), G.Bistaki (Cooperatzia), Géométrie Variable (Dans la solitude des champs de coton – en rue), la môme Cricri et sa Colette (Mieux vaut boire ici qu’en face !), Toi d’abord (Tu viens !), Vendaval (La mer dans un verre), la Compagnie de l’Autre (Tout le monde peut en cacher un autre), Cie Monsieur Línea (Espèce(s) de corps), Mazalda (Turbo clap station), la Vaste Entreprise (La mastication des morts), Laitrum Teatre (Capses).

Sélection Découverte

MetalovoiceZart Compagnie (Syndrome “marilyn”), Yi Fán (En criant sans faire trop de bruit), Le Biphasé (Zirbut’), La Passante (Ceci n’est pas une pipe), Les 2 Brayeurs de l’Altiplano, Davaï Company (Le Bal), Théâtre Molotof (Mactof’fff), BéLé BéLé (Le Fatras), My! Laïka (Kunst-cirque).

Et aussi…

L’école du Lido ; la péniche Zéralda ; les artistes amateurs de Ramonville ; la traduction de spectacles en langue des signes, l’after au Bikini ; la démarche éco-responsable du festival, etc.

Le festival en chiffres

30 compagnies, 250 artistes, 67 représentations (60 sont gratuites, 7 avec participation de 2,5 €) puor un total de 57 heures et 50 minutes de spectacle !

EN PRATIQUE

Festival de rue de Ramonville n°23 : Samedi 11 et dimanche 12 septembre à Ramonville 90% de représentations gratuites, les autres avec participation de 2,5 €

Infos public : 05 61 73 71 00 ; www.festivalramonville-arto.fr

Photo (c) Festival de Rue de Ramonville, Zart Compagnie – Dominique Fajeau – Toulouse7.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.