Ils voulaient bruler le Coran leur site internet est désactivé

C’est la polémique religieuse du moment. Entre fin du ramadam et projet de construction d’une mosquée sur le site Ground Zero du nom des tours jumelles de New York détruites de 11 septembre 2001.

Un petit groupe intégriste de chrétiens américains composé d’une petite cinquantaine de membres a bénéficié d’une exposition médiatique hors du commun, exceptionnelle et étonnante en annonçant vouloirbrûler en public 200 exemplaires du Coran samedi en Floride (sud-est des Etats-Unis), à l’occasion du neuvième anniversaire des attentats du 11-Septembre et de la fin du ramadan.

Une polémique qui a poussé le président Barack Obama a intervenir en personne. Le président américain a dénoncé là une aubaine pour Al Qaeda, groupe ennemi des Etats Unis depuis le début des années 2000 et surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001.

On apprend ce soir dans une dépêche de l’AFP relayée dans plusieurs médias, que l’hébergeur du site internet de ce groupuscule extrémiste a été “désactivé”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.