Surprise du dernier festival de Cannes, des Hommes et des dieux au cinéma

Des hommes et des Dieux de Xavier Beauvois, film météorite loin des clichés d’Hollywood sort aujourd’hui sur les écrans français. Le film évoque les trois dernières années de la vie des moines de Tibhirine, jusqu’à la nuit de leur enlèvement, en 1996 en pleine guerre civile en Algérie. En compétition officielle, le film scénarisé par Etienne Comar a reçu le Grand prix du jury du Festival de Cannes 2010. Et succédé au palmarès à un autre film français fulgurant : “un prophète”.

Avec un casting efficace : Lambert Wilson-Michael Lonsdale Un monastère dans un village isolé au milieu des montagnes algériennes, dans les années 1990. Une petite communauté de moines catholiques y est installée. Les moines ont une vie simple, austère, rythmée par la prière et les tâches quotidiennes. Les moines ont des relations fraternelles avec les musulmans vivant aux alentours. Mais progressivement, la violence et la terreur, liées à la guerre civile algérienne, gagnent la région. De nombreux civils sont assassinés.

Sept des neufs moines sont enlevés par un groupe terroriste islamique. Le 21 mai 1996, un communiqué, attribué au Groupe islamique armé, revendique leur assassinat. Le 30 mai 1996, le gouvernement algérien annonce avoir retrouvé les têtes des sept moines sur une route près de Médéa. L’identité des assassins et les circonstances exactes de leur mort demeurent à ce jour controversées. Une action judiciaire est en cours, en France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.