100 000 manifestants à Toulouse : énorme mobilisation !

7septembre2010Manifestation monstre à Toulouse à l’appel des syndicats pour lutter contre le projet de réforme des retraites. Et si le ministère de l’intérieur n’annonce que “30 000 manifestants” force est de constater que les mécontents étaient légion cette après midi dans la ville rose pour signifier leur désaccord avec le gouvernement. Et que ces statistiques “officielles” ressemblent fort à un mensonge “officiel”.  Objectivement, en rang sérrés et étalés sur plusieurs kilomètres, les manifestants étaient bien plus nombreux qu’au printemps et plus nombreux encore qu’en 2003. Année de référence pour la mobilisation. Pour l’anecdote, le début du cortège était déjà avenue Saint Michel, alors que la queue de la manifestation était encore place Héraklès !

Sous le soleil, salariès du secteurs privé, fonctionnaires de l’Etat, fonctionnaires des collectivités locales, tous avaient répondu présents pour taper du poing sur la table et apporter de l’eau au moulin des syndicats et demander une renégociation de l’avant projet de loi porté par le ministre Eric Woerth.  

Banderole unitaire en tête, les longs bataillons de la CGT ont ensuite ouvert cette manifestation toulousaine du 7 septembre 2010. Longtemps, longtemps, la CGT a montré toute sa capacité de mobilisation aujourd’hui à Toulouse. Les militants CFDT n’étaient pas en reste et étaient eux aussi très nombreux. Tout comme ceux de l’UNSA. Force Ouvrière avait aussi appelé à participer à la manifestation et des milliers de militants avaient répondu présents pour demander, eux aussi, une réforme des retraites certes mais sans rallongement des durées de cotisation mais avec de nouvelles ponctions sur les produits du capital. En fin de cortège les partis politiques NPA-LCR, Verts, PS,PCF avaient fait le plein de leurs militants en ce mardi 7 septembre 2010.

Simple impression au vu des slogans et des pancartes apperçues dans cette manifestation, le ton est à la colère. Les manifestations du printemps étaient bien plus joyeuses.

A noter enfin que l’association Ni Pauvre Ni Soumis avait organisé un happening sur le pont des Catalans. Sur d’immenses banderoles accrochées de part et d’autre du pont les handicapés de l’association ont exprimé leur colère contre les promesses non tenues du candidat Sarkozy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.