le nouveau visage du Parti Radical de Gauche

Pn BaptLe Parti Radical de Gauche dirigé par Jean Michel Balyet  fait sa rentrée politique ce week end. A la veille de ce rendez vous, le secrétaire du PRG 31 répond aux questions de la rédaction de Toulouse7.com Pierre Nicolas Bapt évoque librement, le positionnement politique des radicaux de gauche, la réforme des retraites, l’Europe, Eric Woerth, le retour de Bernard Tapie et les relations avec le parti socialiste.

Toulouse7.com – Les Radicaux de Gauche font leur rentrée ce week end. Est elle marquée par le mécontentement social ? Quel message souhaitez vous faire passer à cette occasion ?

Prierre Nicolas BAPT – Effectivement les 3,4 et 5 septembre se tiennent à Seignosse nos Universités d’été, comme à chaque rentrée.
Cette année, il est vrai qu’elles s’inscrivent dans un contexte politique particulier et un une conjoncture assez morose :affaire Woerth-Betencourt, reconduction des roms aux frontières, projet de loi sur les retraites…

En préambule je souhaite réaffirmer notre position, à savoir que nous sommes clairement à gauche et que nous entendons contribuer de façon décisive à la victoire des progressistes lors des échéances capitales présidentielle et législatives de 2012. Nous sommes très concernés par les nombreux problèmes sociaux des français, comme nous l’avons toujours été, et réfléchissons au sein de nos cercles à des propositions concrètes pour trouver des solutions à ces difficultés qui concernent ou peuvent concerner un jour ou l’autre chacun d’entre nous.

Notre Président, JM Baylet a en effet, exposé déjà en Juin 2010 dans une de ses interventions au sénat que nous souhaitons une taxation de certaines transactions financières. De même par rapport au plan d’austérité du gouvernement actuel, il a critiqué la politique actuelle du gouvernement. En effet, la hausse du nombre de chômeurs montre que cette politique ne donne pas les effets escomptés, bien au contraire ! Nous aurions besoin, comme l’a dit JM Baylet, d’une politique volontariste de création d’emplois et en particulier sur les populations les plus durement touchées par le chômage, que sont les jeunes et les séniors.

Plus récemment JM Baylet a dénoncé ce qui est sorti de la réunion réunion de Brégançon du 20 Août dernier en considérant que “si la réduction des niches fiscales est une bonne chose, l’’ensemble des mesures annoncées par le Président de la République ne visent pas le soutien à l’’économie ni par l’’offre ni par la demande restant orientées en faveur de la rigueur, en pénalisant, au passage, la protection sociale et les petits épargnants”. On ne peut être plus clair !

Plus globalement nous souhaitons, une fois de plus, un sommet européen regroupant les instances européennes, les employeurs privés, d’’économie sociale et publics, la Confédération Européenne des Syndicats pour établir un pacte de croissance européenne durable. Nous sommes résolument européens !

Sur d’autres sujets (crise du lait, manuels scolaires, chômage, retraite…) nous sommes présents et nous faisons entendre notre voix par l’intermédiaire de nos parlementaires de l’Assemblée Nationale inscrits au sein du groupe Socialistes et Radicaux et ceux du Sénat (qui sont en groupe constitué RDSE).

Sylvia Pinel députée du Tarn et Garonne, pour ne citer qu’elle, se penche régulièrement avec pertinence sur des nombreux dossiers et intervient tout aussi régulièrement à la tribune de l’Assemblée. Sur les quatre sujets particulièrement sensibles de cette rentrée (réforme des collectivités territoriales, sécurité-expulsion des roms, affaire Worth-Bettencourt, projet de loi sur les retraites) nous avons aussi pris des positions fortes.

En ce qui concerne la réforme des collectivités, nous nous opposons à cette réforme et prônons en lieu et place une décentralisation accrue. Il faut certes réformer mais pas de cette manière.

Sur le sujet des roms, nous considérons qu’il n’est pas sain et acceptable que le gouvernement rende responsables de tous nos maux certaines catégories de personnes. Il y a des solutions à trouver mais qui sont complexes et ne peuvent se résumer à des expulsions ! Je tiens d’ailleurs à souligner le travail remarquable du “Syndicat Mixte pour l’accueil des Gens du voyages dans le département de la Haute Garonne” (SIENAT) qui travaille durablement pour l’intégration de ces populations. Il n’est pas moralement acceptable de jouer avec des boucs émissaires pour des enjeux électoralistes !

Plus largement sur le sujet de la sécurité, nous avons à faire face à un gouvernement à double personnalité, un peu schizophrène : il dit vouloir renforcer et assurer la sécurité et simultanément démantèle les gendarmeries rurales, réduit le nombre de fonctionnaires de police…d’ailleurs nous avons lancé une pétition nationale dés février dernier pour la défense des gendarmeries en milieu local.

Enfin nous rappelons également au gouvernement que le dernier gouvernement à déchoir des Français de leur nationalité, était le gouvernement du Maréchal Pétain et que ce simple parallèle se suffit à lui-même.

Affaire Worth-Bettencourt : je ne comprends pas pour quelles raisons n’a pas été saisi un juge d’instruction garant d’impartialité ? De la même façon je me demande bien pour quelles raisons Eric Woerth ministre et trésorier de l’UMP a mis autant de temps à démissionner de son poste au sein de l’UMP ?

Projet de loi sur les retraites : Pour nous, une réforme du système des retraites est nécessaire, mais celle-ci ne peut pas être purement comptable et doit tenir compte des évolutions de la société et des parcours professionnels. Nous rappelons donc notre attachement au système par répartition et à l’’âge légal de départ à la retraite fixé à 60 ans. C’est pourquoi ici en Haute Garonne notamment, nous participerons et appelons à participer à la grande journée du 7 septembre prochain, que ce soit à St Gaudens ou à Toulouse, les deux villes du département dans lesquelles se dérouleront les cortèges.

D’autre part j’invite les lecteurs qui voudraient en savoir plus sur nos idées, à se rendre sur notre site “planète radicale” et à télécharger le projet radical www.planeteradicale.org/-Le-Projet-Radical-.html

Que pensez vous du retour de Bernard Tapie en politique, avec les Radicaux ? Présage t il d’une alliance avec les Radicaux Valoisiens ?

Bernard tapie a exprimé le souhait de réintégrer notre parti. Sur un plan strictement politique, il a manifesté une opposition claire au bouclier
fiscal, à la politique de l’emploi et aux projet du gouvernement sur les retraites. S’il souhaite revenir c’est qu’il partage nos valeurs républicaines,
de défense de la laïcité, de la solidarité nationale, de tolérance et d’humanisme. Pour le reste, JM Baylet a été le premier à appeler de ses voeux, dés 2002, des primaires à gauche, et que je sache les Radicaux Valoisiens se situent toujours et encore au sein de l’UMP. Pour le reste si les primaires se résument à un partage de pouvoir entre les ténors du PS, notre Comité Directeur décidera ce qu’il faudra envisager.

Le PS semble en plein renouveau, comment envisagez vous la position du PRG face au PS en France et dans le département de Haute Garonne ?

En effet le Parti Socialiste semble être reparti du bon pied. En ce qui nous concerne, JM Baylet a d’ores et déjà lancé un appel à la reprise des travaux du Comité de liaison de la Gauche, car ce n’est qu’au prix d’un réel partenariat politique que nous gagnerons la présidentielle et les législatives qui en suivront. En clair nous ne sommes ni les supplétifs ni les bouche-trous du Parti socialiste, ici en Haute Garonne comme ailleurs, et ainsi que l’a souligné notre président “on pourra compter sur les radicaux si l’on veut bien compter sur eux”.

Au plan interne, notre fédération est aussi en ordre de marche sous la présidence de Ch Delahaye (Adt au Maire de Muret et Conseiller régional). En Midi-Pyrénées les accords PS-PRG entre Martine Aubry-Martin Malvy et JM Baylet, ont permis que notre parti compte plus de conseillers régionaux en 2010 qu’auparavant. En Haute Garonne, de manière générale nos rapports avec le PS sont bons. Le Parti Socialiste est omniprésent sur l’ensemble du département et avec Ch Delahaye, nous avons entamé les négociations avec la fédération du Parti Socialiste de façon à ce que notre parti ait une représentation digne sur le département. Je souhaite , en tant que secrétaire général du PRG de la Haute Garonne, et siégeant à Colomiers au sein de la majorité plurielle, que nous parvenions à trouver des accords, en tant que réels partenaires politiques travaillant pour le bien-être de nos concitoyens.

Photo : Pierre Nicolas BAPT secrétaire du PRG 31 et militant politique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.