Les mineurs chiliens bloquès sous terre reçoivent le soutien de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé lundi son soutien aux 33 mineurs coincés depuis 24 jours à 700 mètres sous terre, après l’effondrement d’une mine du nord du Chili dans laquelle ils travaillaient.

« Le Secrétaire général a été surpris et ravi quand il a appris que les 33 mineurs étaient en sécurité », a indiqué son porte-parole, Martin Nesirky, lors de son point de presse quotidien au siège de l’ONU, à New York.

« Leur calvaire est loin d’être terminé, mais il souhaite que les mineurs sachent que ses pensées vont à eux. Il est convaincu qu’ils endureront la difficile période à venir et qu’ils auront le coeur solide », a-t-il ajouté.

Selon la presse, il faudra plusieurs mois aux sauveteurs pour parvenir à atteindre les mineurs, qui ont pu avoir des contacts avec leurs familles ces dernières heures.

Martin Nesirky a également indiqué que le Secrétaire général de l’ONU reconnaissait que les autorités chiliennes faisaient tout leur possible pour soutenir et sauver les mineurs.

« Avec le reste du monde, il attend impatiemment le jour où il entendra qu’;ils sont tous à nouveau réunis avec les familles et les proches », a-t-il conclu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.