Chômage : baisse estivale en trompe l’oeil

challenges-logoRenversement de tendance ou effet estival ? Réponse probablement à l’automne. Dans un contexte économique morose aux Etats Unis mais plus optimiste en Allemagne, le ministère de l’Emploi a annoncé, mercredi 25 août, les nouveaux chiffres de l’emploi en France. Selon le ministère :  le nombre d’inscrits au chômage sans activité avait baissé en juillet en France métropolitaine (-14.400 en un mois) à 2,67 millions, mais avait crû (+5.300) à 3,96 millions en incluant ceux ayant une activité réduite.

Une “situation contrastée” estime le magazine Challenge qui analyse l’ensemble des catégories de demandeurs d’emploi en précisant que “Sur un an, la hausse du nombre de chômeurs en catégorie A (à la recherche de tout type de contrat et n’ayant pas du tout travaillé dans le mois) est de 5,4%. En prenant en compte les différentes catégories d’activité réduite, la hausse est de 8,1%. En ajoutant, enfin, les demandeurs d’emploi en stage, en formation (dont les licenciés économiques en CTP ou CRP) ou en maladie (catégorie D) et ceux en contrats aidés (catégorie E), le nombre d’inscrits à Pôle Emploi fin juillet en métropole dépassait les 4,57 millions“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.