Attaque suicide à Mogadiscio

Le Représentant spécial des Nations Unies pour la Somalie, Augustine P. Mahiga, a condamné mardi dans les termes les plus forts possibles l’attaque qui a visé un hôtel de la capitale Mogadiscio et a tué plusieurs civils, dont des membres du Parlement.

« Cet acte inhumain et brutal, qui était clairement destiné à causer une effusion de sang, défie l’entendement », a di M. Mahiga dans un communiqué. « Les auteurs de ces meurtres sont seulement intéressés à causer des destructions et des souffrances à la population somalienne. »

« Ils ne réussiront pas dans leur campagne violente. La population somalienne aspire à la paix qu’elle mérite et elle sera entendue. Le processus de paix continuera en Somalie malgré les tentatives par une minorité violente de l’interrompre », a-t-il ajouté.

Le Représentant spécial a présenté ses sincères condoléances aux familles endeuillées et au gouvernement de Somalie et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Selon la presse, des insurgés somaliens vêtus d’uniformes de la police sont entrés dans un hôtel de Mogadiscio mardi matin et ont ouvert le feu, tuant au moins 33 personnes, dont six membres du Parlement. L’attaque s’est achevée quand les attaquants se sont eux-mêmes donnés la mort.

A LIRE AUSSI :

> Somalie, une guerre civile loin des caméras

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.