Mauvais karma au Pic du Midi

pic du midiLes avis sont unanimes : c’est une honte ! Teintée d’un soupçon de discrimination pour les randonneurs qui choisissent de “faire” le célèbre pic pyrénéen à pied. Au lieu de choisir la facilité et le téléphérique. En cause : les tarifs des services proposés par le Pic du Midi pour les randonneurs qui ont eu le mérite de gravir le Pic en 3 heures de marche éprouvante depuis le col du Tourmalet ou en 4h30 depuis la station de la Mongie. Dans une atmosphère minérale, grandiose et étourdissante, remplir sa gourde d’eau ou atteindre des toilettes est désormais conditionné au paiement d’un droit de passage facturé 20 euros par personne ! Soit 40 euros pour un couple ! Du délire à haute altitude et un oubli manifeste des traditions de solidarité des hautes vallées pyrénéennes !

Chez les randonneurs, sportifs émérites qui réussissent à gravir le Pic, les témoignages recueillis sur l’une des deux terrasses ouvertes aux communs sont édifiants. Après une longue course, les filles sont les plus gênées en cas de besoin urgent. Impossible d’aller au toilettes sans s’acquitter de 20 euros -130 francs-. Ce qui fait cher le passage au Petit coin !

Mais que les passionnés se rassurent : hormis ces péripéties gênantes, la montée, par temps clair, vaut encore et toujours le détour. La vallée est grandiose, le point de vue syur le massif du mont perdu-gavarnie, vaut le détour. Tout comme la vue plongeante sur la plaine gasconne. Et, cerise sur le gâteau, les randonneurs peuvent désormais admirer, en plus des traditionnelles vaches et moutons des alpages,  des fiers lamas.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.